8 mars 2017 : La cellule Femme d’excellence joue les prolongations.

 

C’est un fait. Depuis l’adoption en  1977 par  l’Organisation des Nations Unies (ONU) d’une résolution invitant  chaque pays de la planète à consacrer une journée à la célébration des droits des femmes et de la paix internationale, le « 8 mars » est ainsi devenu cette journée de reconnaissance dans de nombreux pays.  A l’occasion nous avons fait cas des activités des femmes issues des sections de la formation biblique et théologique de l’Ecole de Formation Permanente des Laïcs( EFPL) de Ouagadougou , afin de vivre chrétiennement cette journée.

vue partielle des participants
vue partielle des participants

 

Au Burkina et depuis cette année, la « Cellule Femme d’excellence », bien qu’à la première édition de ses activités de la Journée Internationale de la femme, « en format chrétien », ne veut pas en rester aux manifestations autour de la journée du 8 mars. Cette cellule, constituée des femmes catholiques de l’Ecole de Formation Permanente des Laïcs ( EFPL), a mis à profit le week-end du 18-19 mars 2017 pour mener des activités au profit des femmes et pour leur bien et leur bien-être.

Présentation du Professeur Millogo
Présentation du Professeur Millogo

A cet effet, Pr Millogo leur a animé une conférence sur les cancers du sein et de l’utérus, au centre National Cardinal Paul Zoungrana, l’après- midi du samedi 18 mars.  Cette conférence bien appréciée des participants, a été suivie d’une séance de dépistage du cancer du col de l’utérus et du sein, le lendemain dimanche, au Centre Hospitalier Saint Camille de Ouagadougou.

Toutes ces activités s’inscrivent entre autres dans la logique du mieux vaut prévenir que guérir. Et c’est vraiment le cas de le dire, en ce qui concerne le cancer dont les victimes sont très nombreuses encore et le traitement, même palliatif, est hors de portée pour la plupart ici, chez nous.

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.