8 mars 2017: retour sur l’événement avec Carine MEDA

Les femmes issues de l’Ecole de la Formation Permanente des Laïcs(EFPL), section biblique et théologique,  ont célébré de façon spéciale la journée internationale de la femme cette année à Ouagadougou. En effet, sous le thème de « Femme d’excellence, Jésus Christ a besoin de toi pour impacter ton milieu de vie »,elles ont tenu du 7 au 8 Mars 2017,  leur première édition dénommée « Cellule Femme d’Excellence » (CFE). Cette première initiative a été  Co parrainée par le Père Edgar Yaméogo et par madame Bernadette Konfé, une ancienne étudiante de l’EFPL.

 

8 MARS 2017 AU CNCPZ
8 MARS 2017 AU CNCPZ

Débutée le 7 mars à 18h30, cette journée commémorative   qui s’est tenue au centre national cardinal Paul Zoungrana, a permis aux participants de prendre part à des activités sociales et spirituelles valorisant la femme dans son milieu de vie.

La « Cellule Femme d’Excellence », a tenu sa première édition du mardi 7 au mercredi 8 mars avec un programme d’activitésvariées au profit des femmes. Madame Célestine OBULBIGA,présidente de la cellule, nous donne les objectifs poursuivis : « Il s’agit pour nous de dépasser les réjouissances habituelles pour donner un sens chrétien au 8 mars d’une part, et, d’autre part de valoriser la femme  à travers le partage des enseignements de que nous avons acquis comme connaissance dans cette école de formation. Elle a aussi pour ambition de favoriser la communion entre les nouvelles et anciennes étudiantes». Avec des temps d’enseignement  et d’exhortation sur la recherche de la vérité de Dieu, utiliser les talents et la vie de Ruth, les participants ont pu retenir les valeurs bibliques qu’une femme doit avoir. L’abbé Jean Emmanuel Konvolbo, directeur de cette école,se réjouit de cette cellule car selon lui : « l’un des objectifs de cette école consiste à faire de ses étudiants des chrétiens convaincus et convaincants. Convaincus car ils doivent être transformés intérieurement et convaincants en tant que missionnaires du Christ. »  Et pour ne pas être en déphasage avec l’actualité, une conférence a été donnée par M. Paul Kabré, directeur de la protection contre les violations des droits humains, dans la matinée du 8 Mars sous le thème de l’année : « la valeur morale de la personne humaine : responsabilité des communautés dans la lutte contre l’exclusion sociale de la femme ». Le père Edgar Yaméogo, directeur du centre d’humanisation sanitaire leCamillianum et parrain de cette première édition, après avoir exprimé sa fierté pour ces femmes d’excellence pour Christ émet un souhait : « Il faudrait pour les prochaines éditions, plus de  mobilisation. C’est-à-dire élargir ce cadre de réflexion et d’échange aux autres femmes catholiques afin qu’elles puissent elles aussi bénéficier des thèmes abordés au cours des deux jours d’échange et de prière ».

Diannibe MEDA

Leave a Reply

Your email address will not be published.