Commentaires récents

    Archives

    Catégories

    Pélerinage marial annuel à Koupéla

     

     

    koupéla 1Les fils et filles de l’Église-Famille de Dieu dans l’Archidiocèse de Koupéla ont vécu, les samedi 18 et dimanche 19 janvier 2014, leur 27ème pèlerinage annuel. Plus que les années précédentes, ce traditionnel rendez-vous spirituel a mobilisé une foule immense estimée à près de 20 mille pèlerins. À pieds, à vélos, à motos, en automobiles ou même transportés par des camions, ils sont venus des neuf paroisses du diocèse et d’ailleurs. Dans une ambiance de joie et de prière, ils ont d’abord visité le sanctuaire de Binatenga, lieu historique qui a accueilli les premiers missionnaires au Burkina et où repose Mgr Dieudonné Yougbaré, avant de rejoindre la place de la Cathédrale.

     

    Le thème autour duquel se sont axées les différentes célébrations était : « Fils et fille de l’Église Famille de Dieu à Koupéla, manifeste la lumière de ta foi au cœur des événements de la vie ». Ce thème a d’abord été médité dans les paroisses au cours d’une neuvaine de prière. Il a surtout été l’objet d’une exhortation donnée le samedi soir par Mgr Séraphin François ROUAMBA, Archevêque métropolitain de Koupéla. À sa suite, l’Abbé Gilbert KAFANDO, vicaire à la Paroisse Notre Dame des grâces de Koupéla, a dispensé un enseignement. L’Abbé Gilbert a notamment invité les chrétiens à prendre conscience de leur identité, à admirer la lumière de la foi dans la personne de Jésus Christ, dans la parole de Dieu et dans le double commandement de l’amour de Dieu et du prochain pour ensuite la laisser transparaître et guider la vie quotidienne.

     

    Monseigneur ROUAMBA, quant à lui, a commencé son homélie du dimanche, comme son exhortation de la veille, en remerciant le Seigneur et en félicitant les fidèles pour le don d’un nouveau cardinal à l’Église Famille du Burkina. Il a ensuite invité tous les chrétiens à soutenir le nouvel élu, Monseigneur Philippe OUÉDRAOGO, par la prière continue. Revenant sur le thème du pèlerinage, il a encouragé les fidèles à se défaire des liens des pratiques traditionnelles qui les empêchent de marcher droit sur le chemin de la foi. De même, il les a exhortés à éviter les pièges du modernisme qui rame souvent à contre-courant de la foi chrétienne. En somme, il faut se recentrer sur le Christ pour que sa lumière rayonne et éclaire toute l’existence. L’occasion était belle pour l’archevêque de revenir sur sa lettre pastorale, « La foi au fil des ans », publiée au cours de l’année de la foi. Il a également invités les pèlerins à s’unir à l’Église universelle pour prier pour l’unité des chrétiens en cette semaine.

     

    Entre autres moments forts de ce pèlerinage, on peut retenir les célébrations eucharistiques par zones de provenance, la célébration pénitentielle et les confessions individuelles qui se sont terminées par une absolution générale, compte tenu du nombre très élevé des pénitents. On peut également évoquer l’adoration eucharistique ponctuée de témoignages qui a tenu les pèlerins éveillés jusqu’à 2 heures du matin.

     

    Cette année, le pèlerinage qui a commencé, samedi matin sous une fine pluie de bénédiction, phénomène rare en ce mois de janvier, s’est achevé dans les chants et les danses. Le rendez-vous est pris pour l’année prochaine, toujours autour du weekend le plus proche du 22 janvier, date historique qui a vu l’arrivée des premiers missionnaires à Koupéla, d’où est partie l’évangélisation du Burkina Faso, voilà maintenant 114 ans.

     

    Ab. Laurent NADEMBEGA

     

     

     

    Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion