ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA COMMISSION ÉPISCOPALE DU DIALOGUE ISLAMO-CHRÉTIEN

les délégués diocésains

Des délégués de différents diocèses du Burkina Faso se sont retrouvés à Ouagadougou au Centre national Cardinal Paul Zoungrana pour se concerter et partager les expériences diocésaines en vue d’un dialogue vrai et réaliste basé sur le principe suivant: VOIR, JUGER ET AGIR. Malgré leur enthousiasme pour le dialogue islamo – chrétien à promouvoir au quotidien, force leur est de constater sur le terrain, des poches de résistances, du scepticisme et même des refus de part et d’autre. Le climat sous-jacent actuel marqué par un extrémisme violent, ne facilite pas les choses non plus. En fin mars dernier par exemple, la révélation de l’existence d’un groupe appelé  » sécurité islamique ’’ à Pouytenga, une localité à 140 km à l’Est de Ouagadougou, a fait des gorges chaudes et enflammé la toile.  Au vu de tout cela, les différents responsables diocésains du dialogue islamo-chrétien, tout en étant convaincus que le chemin du dialogue passe par la paix et réside dans  la rencontre  avec l’autre, se sentent le devoir d’ouvrir les yeux afin de ne  pas se tromper de chemin dans ce dialogue et pour qu’il soit vrai et réaliste.

participants à l’AG du dialogue Islamo-chrétien

En l’absence du président de cette commission épiscopale, Mgr Laurent DABIRE, empêché pour raison de santé, c’est son Secrétaire Général, l’abbé Arcadius SAWADOGO qui a ouvert et présidé cette Assemblée d’Avril de la Commission épiscopale du dialogue islamo-chrétien.

Les délégués diocésains en séance de travail

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.