ASSEMBLEE PLENIERE ORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES EVEQUES DU BURKINA-NIGER, DU 8 AU 12 JANVIER 2018 AU GRAND SÉMINAIRE DE KOUMI

Les Évêques de la Conférence Épiscopale Burkina-Niger ont tenu leur première Assemblée Plénière Ordinaire de l’année pastorale 2017-2018, du 8 au 12 janvier 2018, au Grand Séminaire Saint Pierre Claver de Koumi. Étant donné que cette première assemblée de l’année est traditionnellement consacrée à la vie des séminaires, les travaux ont donc débuté par l’écoute des rapports sur ces maisons de formation, par les recteurs respectifs et ceux des évêques qui y ont effectué une  visite canonique courant 2017 au nom des autres. Mgr Paul Ouédraogo, archevêque de Bobo-Dioulasso et président de conférence épiscopale apprécie la situation générale : « En définitive, l’Assemblée s’est bien passée. D’une façon générale l’ambiance est bonne et très fraternelle, très solidaire et nous en félicitons les séminaristes et les formateurs pour qu’ils continuent à maintenir ce climat dans nos grands séminaires. Voici quelques points de satisfaction relevés par Mgr Paul : « Le travail intellectuel est pris au sérieux, la formation humaine est également prise au sérieux ainsi que la formation spirituelle et la formation pastorale. » Malgré ce satisfécit général, il reste des questions soulevées qui demandent  à être réglées au plus vite.  Il s’agit par exemple de l’effectif attendu au philosophât de Kossoghin qui en débordera les structures d’accueil ; ou de la question des domaines des deux autres grands séminaires de Koumi et de Saint Jean.  En tous les cas les évêques se donnent un mois pour peaufiner leurs réponses aux différentes questions qu’ils transmettront aux différents séminaires par le biais du comité épiscopal directeur de chacun.

Paul DAH,

Leave a Reply

Your email address will not be published.