ASSEMBLEE PLENIERE ORDINAIRE DES EVEQUES DU BURKINA FAS ET DU NIGER

ASSEMBLEE PLENIERE ORDINAIRE DES EVEQUES DU BURKINA FAS ET DU NIGER

ASSEMBLEE PLENIERE ORDINAIRE SUR LES SEMINAIRES

Comme prévu, c’est à 9 heures, temps universelle, que s’est ouverte ce mardi 14 janvier 2020, l’assemblée plénière ordinaire des évêques du Burkina et du Niger, sur les séminaires, au siège de l’OCADES/Caritas de l’archidiocèse de Koupela. L’archevêque émérite de ce diocèse, Mgr Séraphin François Rouamba qui en est devenu l’administrateur, a souhaité la bienvenue à ses pairs, en particulier à celui qui a été nommé pour lui succéder au Siège de Koupela, Mgr Gabriel Sayaogo, précédemment évêque de Manga.

A sa suite, le chargé d’affaires par intérim de la Nonciature Apostolique, Don Luca CAVEADA a, dans son allocution, fait ressortir les préoccupations et la proximité spirituelle, morale et matérielle du Saint Père concernant la situation sécuritaire, au Burkina Faso, et au sahel en général.

Le discours d’ouverture du président de la conférence épiscopale Burkina-Niger, Mgr Laurent DABIRE, évêque de Dori, a rappelé, entre autres, combien les séminaires constituent la prunelle des yeux des évêques.

Dans ce sens, l’assemblée du mois de janvier de chaque année leur est consacrée. Pour l’assemblée de janvier 2020, c’est le Séminaire propédeutique, Saint Irénée de Koupela qui est au centre de l’attention des évêques, même si les trois autres grands séminaires ont également été pris en compte à travers l’écoute des rapports des différents recteurs. C’est du reste par ces rapports que les évêques ont commencé les travaux de cette assemblée du mois de janvier, après une photo de famille qui a marqué la fin de la cérémonie d’ouverture.

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.