ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE ORDINAIRE DES ÉVÊQUES DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE BURKINA NIGER

PRESIDIUM APO

L’Assemblée plénière ordinaire de la Conférence Episcopale Burkina-Niger s’est achevée ce vendredi 15 juin 2018 par une décoration à 20 heures de M. Dominique BANGRE, précédemment Représentant résident de Catholique Relief Service (CRS) au Burkina Faso. De retour de leur visite ad limina apostolorum du 20 mai au 1er  juin à Rome, les évêques du Burkina et du Niger ont ouvert les travaux de cette assemblée le mardi 12 juin 2018 par un mot de bienvenue de son Eminence, le cardinal Philippe OUEDRAOGO et le discours d’ouverture du président de la conférence épiscopale, Mgr Paul Y. OUEDRAOGO. C’était en présence du Chargé d’affaires de la Nonciature apostolique, Mgr Lucas CAVEADA, représentant le Nonce, absent, hors du pays et des secrétaires généraux des 26 commissions épiscopales. Aussitôt après, ceux-ci ont été renvoyés en carrefour de quatre groupes constitués d’après les quatre axes stratégiques du plan d’action pastorale, à savoir : Communion, Liturgie, Témoignage et Service. Chaque groupe a fait  la synthèse des rapports d’année, déterminé les questions principales qui en résultent pour en  débattre et soumettre des propositions aux évêques pour examen et décisions à prendre.

ASSEMBLÉE DE JUIN 208

Pendant ce temps, les évêques ont échangé sur la vie des différents diocèses avant de se retrouvés eux-mêmes en carrefour pour traiter d’un certain nombre de préoccupations socio-pastorales. Et pour compléter les travaux des secrétaires généraux, l’assemblée des évêques s’est prêtée à l’écoute de certains groupes spécifiques tels les universités catholiques, l’OCADES/CARITAS ou le Conseil national des laïcs, entre autre.

Au cours de cette Assemblée, le jeudi 14 juin, les évêques se sont aménagé un temps pour une audience avec le président du Faso, M. Roch Marc Christian KABORE.  Ils ont évoqué avec lui  des questions diverses, notamment le déficit céréalier que connait le Burkina Faso, le chômage des jeunes, le contexte social marqué par des grèves à répétition. S’agissant particulièrement de la fronde sociale, les évêques ont invité les différents protagonistes à avoir « le sens du bien commun » qu’est le Burkina Faso en privilégiant le dialogue social.

Le Président Roch Marc Christian Kaboré leur a exprimé à son tour sa reconnaissance pour cette visite, et les a assurés de sa disponibilité à poursuivre le dialogue avec tous les acteurs.

ASSEMBLÉE DE JUIN AVEC LES SG DES COMMISSIONS

Les évêques ont par la suite, finalisé les différentes nominations de prêtres, l’envoi aux études de certains d’entre eux. Ils ont  adressé au peuple de Dieu un message post visite ad limina remerciant les uns et les autres pour les différentes formes de soutien exprimées à l’occasion de leur pèlerinage sur les tombes des apôtres Pierre et Paul et celui à Lampedusa pour y lancer à la suite du Pape  François, leur cri de cœur contre ‘‘la mondialisation de l’indifférence’’

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.