ATELIER DE FORMATION DU PERSONNEL JURIDIQUE ET CANONIQUEDES DIOCESES DU BURKINA ET DU NIGER

UnUn atelier de formation du personnel juridique et canonique des diocèses du Burkina et du Niger a réuni du 18 au 20 février 2020 plus de 120 participants à l’Unité universitaire de l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest à Bobo-Dioulasso, au Burkina Faso. Pour le Père Edouard ADE, Président de cette unité universitaire à Bobo-Dioulasso, cet atelier entrevu par son unité universitaire et la faculté de Droit canonique de l’Institut Catholique de Paris comme une coopération interuniversitaire au service des Eglises locales, a un double intérêt : « On voudrait que l’université soit ce service rendu à l’Eglise concrète sur le terrain et pas seulement une affaire académique de diplômes, de diplômés, de recherche, de livres savants écrits mais rangés en bibliothèque. Comment tout ça sert la pastorale ? C’est ce service, ce souci de servir la pastorale qui est au cœur de cet atelier. Et l’autre intérêt, nous sommes heureux de voir comment les étudiants par curiosité éprouvent cette joie de rencontrer les gens et même de se poser la question de savoir, le droit canon c’est quoi ? c’est quoi le droit de l’Eglise ? ». De fait tout le monde en a eu pour son compte, comme le reconnait le directeur académique, l’abbé Paul Ouédraogo : « L’atelier s’est très bien déroulé. Tous les intervenants ont pris du soin à donner un seau d’excellence à leur exposé. Et nous avons vu un intérêt épistémologique au niveau même de l’UCAO. Les étudiants ont vu l’intérêt et la nécessité de l’interdisciplinarité dans la formation. Et les officialités des diocèses on vu réaffirmé quelques préalables à leur travail. En effet plusieurs experts disséqué en 14 thèmes les questions de Droit et société, avec, en conclusion, une session de questions débats où les étudiants de Unité universitaire de Bobo et les participants ont posé toutes sortes de questions sur la manière dont l’Eglise vit son droit.

Ouvert par Mgr Laurent DABIRE, Président de la Conférence épiscopale Burkina -Niger, cet atelier a été refermé par Mgr Paul OUEDRAOGO, archevêque métropolitain de Bobo-Dioulasso. De l’avis du Père Edouard ADE, cette expérience heureuse gagnerait à être démultipliée dans les autres unités universitaires de l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest.

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.