[URL=http://info.flagcounter.com/xgvE][IMG]http://s06.flagcounter.com/count2/xgvE/bg_546BFF/txt_000000/border_CCCCCC/columns_2/maxflags_10/viewers_0/labels_1/pageviews_1/flags_0/percent_0/[/IMG][/URL]

Archives

Catégories

BENEDICT ION DU POLE CHIRURGICAL DE SAINT CAMILLE

 

Après plus de 45 ans d’existence, le centre de santé saint Camille est devenu hôpital saint Camille le 26 décembre 2014. Et tout de suite, l’offre de soins s’est trouvée en deçà de la demande. Pour répondre convenablement aux besoins des malades, précédemment évacués vers d’autres centres de soins de la capitale, l’hôpital saint Camille s’est doté d’un pôle chirurgical de haute qualité, grâce à l’appui financier la Conférence Épiscopale  Italienne et à une donation de la Fondation Pietro Annigoni.

COUPURE DU RUBAN A L’HÔPITAL SAINT CAMILLE

COUPURE DU RUBAN A L’HÔPITAL SAINT CAMILLE

Ce complexe chirurgical de l’Hôpital Saint Camille vient ainsi renforcer son  plateau  technique et ses infrastructures. Ainsi, les salles d’opération passent de 2 à 5, les lits d’hospitalisation sont portés à 2011 et le personnel à 307.

Parrain de cette cérémonie d’inauguration, le Chef de l’Etat Burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré, a salué l’action de l’Eglise   catholique qui contribue de façon significative à l’amélioration de la santé des populations. Il a promis une contribution du gouvernement par rapport aux 650 000 000 qui restent à trouver pour permettre au pôle chirurgical de fonctionner en plein régime.

Quant au ministre de la santé, Nicolas Meda, tout en se réjouissant de l’amélioration des conditions de santé des populations qu’apporteront ces réalisations, il a souhaité que l’hôpital Saint Camille, au regard de son plateau technique et de ses ressources humaines, devienne à moyen terme un centre hospitalier universitaire qui aura comme triple fonction, les soins, la formation professionnelle et la recherche scientifique pour améliorer la santé publique.

C’est le Nonce apostolique Mgr Piergiorgio BERTOLDI, entouré des évêques de Kaya et de Diébougou,  qui a procédé à la bénédiction des locaux, avant la coupure du ruban suivie d’une visite guidée.

Paul DAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *