CLOTURE DU COLLOQUE CONTINENTAL SUR LA MISSION AD GENTES POUR L’AFRIQUE FRANCOPHONE

Six conférences et neuf panels de haut vol encadrés par une belle cérémonie d’ouverture et une célébration eucharistique de clôture, tel est le menu du colloque continental sur la mission ad gentes pour l’Afrique francophone, organisé à Ouagadougou du 27 janvier au 1er février 2020. Ce rendez-vous d’experts, de chercheurs et de praticiens sur le terrain pastoral, a été sanctionné par dix recommandations à l’attention des conférences épiscopales… » Mettre en place dans les conférence s épiscopales nationales des observatoires de la vie socio politique et économique de nos pays. Et enfin, la dixième recommandation, trouver de nouvelles formes de conscientisation des fidèles sur la nécessité de leur participation financière à la mission des Eglises locales ». L’abbé Antoine de Padou POODA, délégué de l’Union Pontificale Missionnaire et Coordinateur de ce colloque, apprécie ici son vécu : « A mes chers confrères, collègues et consœurs conférenciers. Vous êtes tout simplement formidables. Vous nous avez servi des interventions croustillantes ; des interventions haut de gamme. La diversité des thèmes abordés avec aisance et élégance nous ont permis de mettre en acte une intelligence collective et de constituer un fonds commun d’évidence et d’intelligence. De l’avis du président de la conférence épiscopale Burkina-Niger, Mgr Laurent DABIRE, ce colloque était « capital et vital ». Pourvu seulement que l’espérance des fruits tienne la promesse des fleurs.

Paul DAH,

Leave a Reply

Your email address will not be published.