CLÔTURE DU JUBILE DES 75 ANS DU SACERDOCE BURKINABE

Après la célébration nationale du jubilé des 75 ans du sacerdoce, du 03 au 06 mai 2017, chaque diocèse du Burkina en a célébré la clôture, en la Solennité du Christ Roi de l’univers, le dimanche 26 novembre 2017. Dans l’archidiocèse de Ouagadougou, cette célébration a été entamée  deux                      jours plus tôt avec une veillée de prières autour des restes de l’un des 3 premiers prêtres du Burkina, Mgr Joseph Daniel Ouédraogo, transférés dans le lendemain au caveau des prêtres défunts à Pabré au petit séminaire.

L’évêque auxiliaire de Ouagadougou, Mgr Léopold Médard Ouédraogo qui a présidé cette messe de clôture en la cathédrale, a rendu un vibrant hommage à ces pionniers et invité les prêtres actuels à les imiter dans leurs vertus sacerdotales et humaines. Il situe le vécu de cette célébration jubilaire  à un double niveau : « Nous plaçons ces célébrations sous le signe de l’action de grâce et du nouveau départ. Action de grâce, parce que les trois premiers ont vraiment pris à cœur ce défi à relever et ils l’ont si bien relevé que nous autres les petits, on a été dans l’admiration et on a été jusqu’au bout ».

Mgr Léopold M. OUEDRAOGO

Quant au nouveau départ, Mgr Léopold l’envisage dans la perspective missionnaire définie par le Christ aux origines : « Le monde est en pleine évolution. Et quand on regarde à droite, à gauche, on se demande si l’on n’est pas une exception, de continuer là où certains ont commencé à lâcher. Et alors il faut repartir. Et nous entendons le Seigneur nous dire : « C’est  vous maintenant les témoins. »  C’est pour cela que c’est un nouveau départ, pour partir avec enthousiasme car  nous avons notre mot à dire, au nom de Jésus Christ.

Somme toute, le bilan de cette année jubilaire est plutôt positif, Mgr Léopold : « 75ème anniversaire, ils sont 1103 à avoir été ordonnés prêtres.   C’est une croissance exponentielle de prêtres qui sont heureux de servir le Christ, de servir leurs et frères et leurs sœurs. »

Ad multos anos à tous les frères!

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.