CLÔTURE DU JUBILE DES 75 ANS ET CAP SUR LE CENTENAIRE DU SACERDOCE AU BURKINA FASO

Commencée en fanfare le 3 mai dernier, la clôture du jubilé   des 75 ans du don du sacerdoce au Burkina Faso et au Niger a connu son apothéose avec la messe solennelle présidée par le Cardinal Philippe Ouédraogo   au sanctuaire Notre Dame de Yagma, le samedi 6 mai 2017. Lecture y a été faite d’un message de félicitation et d’encouragement du Cardinal Filoni.

PRËTRES ET EVËQUES JUBILAIRES
PRÊTRES ET ÉVÊQUES JUBILAIRES

Cette grande célébration d’action de grâces a été également vécue comme une célébration d’espérance à partir du passé que le colloque des deux jours précédents a permis de scruter pour mieux envisager l’avenir.

De trois prêtres ordonnés en mai 1942, on en compte aujourd’hui 1303, dont 18 évêques. Ce sont plus de la moitié d’entre eux qui   se sont retrouvés pour prier ensemble, fraterniser et réfléchir à travers le  colloque sur le profil du prêtre au Burkina/Niger, 75 ans après les premières ordinations en terre voltaïque d’alors. Ce profil se dessine à travers les résolutions et recommandations issues des travaux du colloque, mais surtout par la lettre des évêques à leurs prêtres à l’occasion de ce jubilé.

Le jubilé comme moment de fraternisation
Le jubilé comme moment de fraternisation

Ainsi, le cap est désormais mis sur le centenaire du sacerdoce au Burkina Faso, avec comme gouvernails, la sainteté et la prière,  apparus de façon transversale dans tous les panels du colloque organisé à l’occasion du jubilé d’albâtre sacerdotal au Burkina / Niger comme deux aspects essentiels.

Par la voix de leurs délégués respectifs, fidèles laïcs, prêtres et évêques, au terme de cette célébration,  se sont engagés à amorcer ce nouveau virage la main dans la main, en vue de l’édification d’une Eglise Famille de Dieu toujours plus sainte et toujours plus  missionnaire.

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.