COLLOQUE CONTINENTAL SUR LA MISSION AD GENTES POUR L’AFRIQUE FRANCOPHONE

Le centre National Cardinal Paul Zoungrana à Ouagadougou abrite du mardi 28 courant au 1er février 2020, un colloque continental sur la Mission ad Gentes pour l’Afrique francophone sur le thème suivant : Témoigner, annoncer et célébrer la foi dans la mission d’évangélisation en Afrique aujourd’hui. Dans son discours d’ouverture, le président de la conférence épiscopale Burkina-Niger relève que ces verbes Témoigner, Annoncer et Célébrer qui énoncent ce thème évoquent de façon stimulante les vastes chantiers ou les nombreux sentiers de la mission du Christ que poursuit son Eglise jusqu’à la fin des temps. Pour Mgr Laurent DABIRE, en effet, la voix des Africains, en matière d’évangélisation, doit aussi s’entendre dans le concert des Eglises jusqu’aux extrémités de la terre. Et dans ce sens, on peut, selon lui, dire en paraphrasant le pape Paul VI ceci : « Vous les Africains, soyez des missionnaires ad gentes, puisque nous aussi, comme les autres Eglises et avec elles, nous avons entendu l’ordre du Seigneur : Allez, de toutes les nations, faites des disciples » (Mt, 28, 19). Devant la presse, Mgr Laurent a estimé que cette rencontre apportera un regain de conscience et d’engagement pour la mission : « Cette rencontre veut approfondir la signification de cette mission dans le contexte africain ; en comprendre les implications mais aussi les défis et proposer des solutions pour continuer la mission de toujours qui est d’abord la mission du Christ que l’Eglise continue à travers chaque baptisé. Donc ce qui va changer sans doute, c’est une claire vision de ce que nous devons faire, mais aussi un encouragement, un engagement nouveau pour être des missionnaires dans tous les milieux de vie.  Avant ce discours, Mgr Léopold OUEDRAOGO, évêque auxiliaire de Ouagadougou, a adressé un mot de bienvenue aux participants venus de 12 pays d’Afrique francophone, du Liban, du Canada, et, bien entendu, du Burkina Faso dont la quasi-totalité des évêques ont pris part à l’ouverture de ce colloque.

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.