COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Entrée en vigueur de l’accord entre le Saint-Siège et le Burkina Faso
L’accord bilatéral sur le statut juridique de l’Église catholique dans ce pays africain, qui avait été signé au Vatican en juillet 2019, est finalisé ce lundi, informe un communiqué de l’Ambassade du Burkina Faso près du Saint-Siège
L’accord qui entre en vigueur ce lundi 7 septembre 2020 garantit à l’Église la possibilité d’exercer sa mission au Burkina Faso. La personnalité juridique publique de l’Église et de ses institutions est reconnue. Les deux parties, tout en préservant leur indépendance et leur autonomie, sont résolues à collaborer «pour le bien-être moral, spirituel et matériel de la personne humaine et pour la promotion du bien commun», stipule le texte.
La signature de l’accord
C’est le 12 juillet 2019 que, dans la Salle des Traités du Vatican, l’accord sur le statut juridique de l’Église catholique au Burkina Faso a été signé par Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire aux relations avec les États (Saint-Siège) par Alpha Barry, ministre des affaires étrangères et de la coopération (Burkina Faso). L’accord garantit à l’Église la possibilité de mener à bien sa mission au Burkina Faso.
Pour les détails, voici le communiqué, ci-dessus, y relatif

COMMUNIQUÉ

La Nonciature Apostolique au Burkina Faso a l’honneur de porter à votre connaissance le communiqué publié par la Salle de presse du Saint-Siège, aujourd’hui à midi de Rome.

« Aujourd’hui, 7 septembre 2020, par communication officielle de l’Ambassade du Burkina Faso près le Saint-Siège, a été portée à terme la procédure d’échange des instruments et ratification de l’Accord entre le Saint-Siège et l’État du Burkina Faso sur le statut juridique de l’Église Catholique au Burkina Faso, signé au Vatican le 12 juillet 2019. L’Accord en question, entré en vigueur ce jour, conformément à son article 18m garantit à l’Église la possibilité d’exercer sa mission au Burkina Faso.

En particulier, est reconnue la personnalité juridique publique de l’Église et celle de ses Institutions.

Les deux Parties, tout en préservant l’indépendance et l’autonomie qui leur sont propres, s’engagent à collaborer pour le bien moral, spirituel et matériel de la personne humaine, et pour la promotion du bien commun. »

En ce jour, avec son arrivée au Burkina Faso, S. Exc. Mgr. Michael CROTTY commence officiellement sa mission comme Représentant de Sa Sainteté le Pape François auprès de l’Église Famille de Dieu au Burkina Faso et Niger et auprès des Gouvernements des mêmes Pays : avec gratitude à S. Exc. Mgr. Vito RALLO, premier Nonce Apostolique résident au Burkina Faso et à S. Exc. Mgr. Piergiorgio BERTOLDI qui l’ont précédé, S. Exc. Mgr. Michael CROTTY s’engage à son tour pour une coopération respectueuse et fructueuse entre le Saint-Siège et le Burkina Faso.

Ouagadougou, le 7 septembre 2020

 

 

 

 

Photo de la cérémonie d’échange des instruments de ratification

  1. Exc. M. Robert COMPAORE, Ambassadeur du Burkina Faso auprès du SaintSiège, et S. Exc. Mgr. Paul Richard GALLAGHER, Secrétaire pour les Relations avec les États.

Leave a Reply

Your email address will not be published.