Communiqué de presse de la 3ème Assemblée de la RECOWA CERAO

Préambule

Nous, Evêques catholiques des Conférences Episcopales Réunies de l’Afrique de l’Ouest, (CERAO),avons tenu notre troisième assemblée plénière, du 13 au 20 mai 2019 au Centre National Cardinal Paul Zoungrana (CNCPZ) de Ouagadougou au Burkina Faso sur le thème : « La nouvelle évangélisation et la promotion du développement humain intégral dans l’Église famille de Dieu en Afrique de l’Ouest ». 

Conscients des réalités et des urgences qui marquent présentement notre continent africain et plus particulièrement notre sous- région, nous avons organisé des séminaires et des ateliers sur les sous-thèmes que voici : « Jeunesse, foi et migration : le rôle de la famille de l’Église de Dieu en Afrique de l’Ouest »et« Le Développement humain intégral et le service social dans l’Église-Famille de Dieu en Afrique de l’Ouest ».À la fin de notre assemblée plénière, nous publions le communiqué suivant :

  1. Remerciements

Nous rendons grâce àDieu le Père tout puissant, qui nous a donné plein succès à notre rencontre par ses bienfaits. Nous saluons avec gratitude l’accueil chaleureux qui nous a été réservé par la Conférence des évêques catholiques du Burkina Faso et du Niger et par le peuple de Dieu qui ont contribué à la réussite de notre rencontre. Nous soulignons avec satisfaction le soutien et la coopération du gouvernement du Burkina Faso, et nous remercions tout particulièrement Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso,pour sa présence à la cérémonie d’ouverture de notre assemblée plénière, avec les membres de son cabinet, et pour le message qu’il a bien voulu nous adresser.

C’est également avec gratitude que nous notons la présence à cette cérémonie du Président de la Commission de la CEDEAO, son Excellence Monsieur Jean Claude Kassi Brou, à la cérémonie aux côtés des dignitaires de l’Église et de l’État. Nous remercions vivement son Éminence Peter Kodwo Appiah Cardinal Turkson, Préfet du dicastère pour la Promotion du Développement Humain Intégral, qui a dirigé un atelier sur le thème de l’assemblée. Nous adressons le même mot de remerciement à nos Excellences Monseigneur Protasse Rugambwa, Secrétaire de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples (Propaganda Fide) et au Président du Symposium des Conférences Épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM), Monseigneur Gabriel Mbilingi, Archevêque de Lubango, Angola, pour leur présence à notre assemblée.

Nous remercions aussi spécialement les deux représentants de la Section des Migrants et Refugiés du Dicastère du Développement Humain Intégral, les Révérends Pères Lambert TONAMOUR et Ikenna IKECHI qui nous instruit sur leurs sujets. Leurs interventions ont provoqué beaucoup de questions et résolutions pour une meilleure approche.

 

 

 

  1. Terrorisme et sécurité

Nous exprimons notre compassion aux gouvernements et aux populations du Burkina Faso, du Niger, du Mali et du Nigéria qui, au cours même de notre assemblée, ont vécu les horreurs et les violences des attaques terroristes.

Nous dénonçons toutes les formes de terrorisme et de violence qui continuent d’infliger douleur et chagrin à nos familles, à nos peuples, quel qu’en soit le   prétexte. La religion authentique respecte le caractère sacré de la vie et ne s’impose à personne. Nous exigeons que la liberté de religion comme celle de mouvement, soient protégées en vertu de la loi, et nous appelons nos gouvernements pour garantir la sécurité de la vie et des biens dans notre continent, en particulier dans la sous-région ouest-africaine. Nous prions pour que Dieu accorde le repos éternel à toutes les victimes des récentes attaques et réconforte tous ceux qui sont en deuil.

 

  1. Migration, jeunesse et bonne gouvernance

Nous exprimons notre profonde préoccupation face au phénomène de la migration irrégulière et aux problèmes de réfugiés, qui ont causé tant de souffrances, de douleurs et même de décès de centaines de nos frères et sœurs, en particulier chez les jeunes. Il est triste de constater que beaucoup, dans leur recherche de meilleures conditions de vie, ont été victimes de kidnappeurs, de marchands d’esclaves. Beaucoup sont morts en haute mer ou dans le désert. Il ne faut pas laisser une telle tragédie se poursuivre.

Parmi les principales causes de ces malheurs, il faut citer la mauvaise gouvernance, l’insécurité, les dysfonctionnements du système éducatif, le manque d’opportunités d’emploi dans la sous-région.

Nous demandons à nos gouvernements de promouvoir une nouvelle culture de leadership dans le service, la justice, le patriotisme, et de créer un environnement favorable aux Africains pour vivre et prospérer dans notre continent.

Nous déclarons que les migrants et les réfugiés africains constituent un capital humain et des riches ressources spirituelles pour les pays vers lesquels ils émigrent.

Nous demandons donc que la dignité des migrants et des réfugiés soit respectée partout et toujours. Nous sollicitons pour eux un meilleur accueil et des soins pastoraux, afin qu’ils puissent être aidés à s’intégrer dans la société d’accueil.

Nous demandons instamment à nos jeunes de s’engager dans des initiatives légales, où qu’ils soient, nous leur rappelons leur devoir de rester fermes dans leur foi et nous les exhortons à être des agents d’évangélisation au service de la Bonne Nouvelle. Pour notre part, nous nous engageons à leur assurer une meilleure formation pastorale et spirituelle, en collaboration avec d’autres religions et confessions dans notre sous-région.

 

  1. Construire notre unité

Nous remercions Dieu pour l’initiative historique de 2007 à Abuja, au Nigeria, qui a réuni sous le sigle CERAO, nos différentes conférences épiscopales, autrefois regroupées par identités linguistiques. Nous reconnaissons les immenses retombées pastorales et spirituelles de cette collaboration, et nous nous engageons de nouveau à en assurer le succès pour la croissance de l’Église et pour l’évangélisation du peuple de Dieu dans notre région.

 

 

 

  1. Développement Humain Intégral et entrepreneuriat

En tant qu’Evêques de la CERAO, nous nous engageons à poursuivre le développement intégral de notre peuple par l’éducation. Nous souhaitons travailler avec tous les acteurs politiques et sociaux, les organismes religieux, les jeunes, les femmes, les hommes et toutes les personnes de bonne volonté pour réaliser la vision du Développement Humain Intégral.

Comme signe de cet engagement, nous avons organisé des ateliers sur l’entrepreneuriat, afin de donner à l’Église une impulsion pour renforcer les capacités desnécessiteux dans nos sociétés.Nous espérons ainsi réduire la pauvreté, la criminalité, le désespoir et le chômage particulièrement chez les jeunes.

 

  1. Le message de la jeunesse

Nous saluons le message délivré à l’assemblée par une délégation de jeunes catholiques accompagnés de leurs Aumôniers Prêtres. Nous retenons de leur propos quelques appels pour donner à la jeunesse africaine toute la place voulue dans l’Eglise et la société, à travers une conversion culturelle, pastorale, missionnaire et spirituelle.

 

  1. Election des dirigeants

Lors des élections qui se sont déroulées au cours de l’assemblée, Mgr Ignatius Ayau Kaigama, Archevêque coadjuteur de l’archidiocèse d’Abuja et administrateur de l’archidiocèse de Jos, a été réélu président de la CERAO pour un second mandat. Il en a été de même du premier vice-président, Monseigneur Jose Camnate Na Bissing, Evêque du Bissau, en Guinée Bissau, ainsi que du deuxième vice-président, Monseigneur Alexis Touabli, Evêque d’Agboville, en Côte d’Ivoire.

 

Conclusion

Nous appelons tous nos fidèles à rester fermes et pleins d’espérance dans la prière,car Dieu établira la paix et sauvera son peuple. « Peuple de Sion, toi qui habites Jérusalem, tu ne pleureras jamais plus. À l’appel de ton cri, le Seigneur te fera grâce. Dès qu’il t’aura entendu, il te répondra. »(Is. 30,19). Que Marie, Notre Dame d’Afrique, intercède pour nous tous puisque nous mettons notre confiance en Jésus-Christ notre Sauveur. Amen

 

 

Fait à Ouagadougou, le 19 Mai 2019.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.