ÉCOUTE Ô MON PEUPLE

ÉCOUTE Ô MON PEUPLE

Tel est le titre d’un recueil des messages des Évêques du Burkina Faso de 1959 à 2015. En tout, ce sont «47 messages écrits par les Évêques ensemble selon les principes de la doctrine sociale de l’Église pour montrer l’unité, la permanence de la pensée de l’Église pour le développement intégral dans notre pays », préface le Président de  la conférence épiscopale Burkina –Niger, Mgr Paul Y. OUEDRAOGO, archevêque métropolitain de Bobo-Dioulasso.

MGR PAUL OUEDRAOGO

Ce recueil de belle facture, couverture bleu-ciel illustrée d’une image de Jésus enseignant, est disponible à la conférence épiscopale à 5000 F l’unité

Malgré la diversité des thèmes qui sont abordés, il apparait que « le souci majeur des Évêques a toujours été de sauvegarder la cohésion sociale dans le respect de tout ce qui constitue le bien commun des Burkinabé ». De ce point de vue, le rôle de l’Église s’entend comme celui d’une servante à l’instar de la servante du général Syrien Naaman dans le chapitre 5 du premier livre des Rois, mais jamais comme mariée à un gouvernement. On peut s’en référer à la lettre des  Évêques de la Conférence Épiscopale Burkina Niger de juillet 2013 en plein cœur du débat sur l’article 37 de la Constitution et sur le Sénat disant de la gouvernance politique qu’elle était de plus en plus déconnectée de la réalité et de l’éthique sociale ».

Ce recueil de belle facture, couverture bleu-ciel illustrée d’une image de Jésus enseignant, est disponible à la conférence épiscopale à 5000 F l’unité

Abbé Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.