FORMATION DE JOURNALISTES POUR BÂTIR LA PAIX AU SAHEL

Une quarantaine de journalistes de radios diocésaines et communautaires ont bénéficié d’une formation  sur leurs rôles et responsabilités dans la prévention des conflits, la promotion de la paix et le renforcement de la cohésion sociale entre les communautés. Cette formation qui s’est déroulée les 25 et 26 courant, au Centre National Cardinal Paul Zoungrana, à Ouagadougou,  visait à renforcer les capacités des journalistes des différentes régions du Burkina Faso en proie aux problèmes des attaques terroristes et de cohésion sociale, sur les concepts de « Journalisme de Haine » et de « Journalisme Sensible aux Conflits » ou « Journalisme de Paix » . Cette formation s’inscrit dans le projet Initiative Paix au Sahel  des évêques du Burkina, du Niger, du Mali auxquels se sont associés ceux de Côte d’Ivoire et du Ghana, qui de concert avec le Catholic Relief Service (CRS), veulent contribuer au retour d’une paix durable dans le Sahel, et, plus globalement dans la sous-région. Dans ce sens, le projet Initiative Paix au Sahel a jugé bon d’outiller les hommes des médias afin qu’ils soient mis à contribution de façon efficace dans la construction de la paix, de la cohésion sociale et de la résilience des communautés

Ainsi, sous la houlette de trois experts en communication et journalisme dont un colonel de l’armée Burkinabé, les participants ont amélioré leurs connaissances que les participants ont du contexte et de l’environnement actuel ainsi que  des enjeux de la lutte contre l’extrémisme violent. Leurs vues ont été élargies sur la dimension géopolitique du terrorisme et les typologies  des opérations contemporaines. Ils ont revisité certaines notions du journalisme et  sa pratique, à l’épreuve du terrorisme.

Après un  partage d’expériences entre eux dans le traitement de l’information en période de conflits, les participants se sont constitués en réseau de médias, déterminés à œuvrer pour le retour de la paix dans la sous-région.

La fin de la formation a été sanctionnée par la remise d’une attestation à chaque participant, portant l’identité de chacun et résumant au dos, le contenu de la formation, ainsi :

  • TERRORISME : CONTEXTE ET INSTRUMENTALISATION
  • LA PRATIQUE DU JOURNALISME A L’ÉPREUVE DE LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME
  • MEDIAS ET RERRORISME
  • BÂTIR UN RÉSEAU DE MEDIAS POUR LA PAIX

 

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.