JUBILE D’ARGENT DU CENTRE D’ACCUEIL DES ENFANTS EN DETRESSE (CAED) SAINTE THERESE DE LOUMBILA

JUBILE D’ARGENT DU CENTRE D’ACCUEIL DES ENFANTS EN DETRESSE (CAED) SAINTE THERESE DE LOUMBILA

Situé à 18 Kms au Nord-est de Ouagadougou, le Centre d’Accueil des Enfants en Détresse (CAED) Sainte Thérèse de Loumbila, créé en 1995 par les Travailleuses Missionnaires de l’Immaculée, pour s’occuper des orphelins et enfants en détresse de 0 à 18 ans, a célébré ses 25 ans d’existence ce samedi 17 octobre 2020. Ce jubilé d’argent a été placé sous la présidence du Cardinal Philippe OUEDRAOGO, archevêque métropolitain de Ouagadougou : « Nous remercions les travailleuses Missionnaires pour tout le travail réalisé ici en 25 ans : Plus de six cents enfants sont passés ici dans ce Centre. C’est extraordinaire ; des orphelins, des enfants abandonnés, des enfants sans parents ; elles ont été pour eux des instruments de la providence pour suppléer au manque dont ils sont victimes.  Alors nous rendons grâce au Seigneur, nous encourageons les Travailleuses Missionnaires de l’Immaculée à poursuivre cette tâche combien édifiante pour la gloire de Dieu, pour le bien de notre société.»   A en croire la directrice actuelle du Centre d’Accueil des Enfants en Détresse Sainte Thérèse de Loumbila ce souhait du cardinal n’est pas tombé dans l’oreille de sourd. Cécile DAH :  « L’œuvre spirituelle des Travailleuses missionnaires continue. Notre souhait est de bâtir auprès des plus pauvres un monde d’amour et de partage. Pour nous, en tout cas, on a essayé de donner le meilleur pour que chacun puisse prendre son envol dans la société »

Il s’agit bien entendu des pensionnaires de ce Centre qui du reste ont tenu à exprimer publiquement leur reconnaissance à leurs bienfaiteurs et bienfaitrices : « Ce matin, nous sommes là pour vous dire un grand merci. Car grâce à vous, on a parmi nous des fonctionnaires ; nous sommes dans le monde de la santé, de l’enseignement, des entrepreneurs, des artisans et cela c’est grâce à vos dons, à vos prières ». Cela nous a accompagnés pour qu’aujourd’hui nous soyons des hommes indépendants. Nous disons merci du fond du cœur.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.