JUBILE DE 75 ANS DU SACERDOCE AU BURKINA ET AU NIGER

 

1942-2017 : 75 ans de grâces : « Prêtres du Burkina Faso et du Niger, dans la communion, jubilons et avançons au large. » Tel est le thème retenu pour vivre le jubilé de 75 ans du sacerdoce au Burkina et au Niger.

A quelques jours de la célébration nationale du jubilé des 75 ans du don du sacerdoce au Burkina Faso et au Niger, des membres du comité d’organisation de ce jubilé d’albâtre sacerdotal ont aminé une conférence de presse au centre national Cardinal Paul Zoungrana, le lundi 24 avril 2017 à l’intention des médias  nationaux.

 

dav
Ab Jonas A. ZOUNGRNA, Délégué National des prêtres

Ce sont plus de 1300 prêtres séculiers et réguliers et 21 évêques qui sont attendus à Ouagadougou, du 3 au 6 mai prochain pour fraterniser à l’occasion des 75 ans du don du sacerdoce au Burkina dont les pionniers sont, les abbés Zacharie Nikiéma, Daniel Joseph Ouédraogo et Paul Zoungrana, futur archevêque de Ouagadougou et cardinal par la suite. Ils ont été ordonnés le 3 mai 1942 à Ouagadougou. Les deux derniers sont originaires tandis que  l’abbé Zacharie est de l’actuel archidiocèse de Koupèla.

Parmi les attentes de ce jubilé d’albâtre sacerdotal, il sera donné aux prêtres  de réfléchir pour trouver les réponses d’aujourd’hui aux problèmes liés à la foi, à la montée de l’intégrisme religieux, à la famille ou à l’autoprise en charge entre autres. Au terme du colloque précédant la grande célébration jubilaire au sanctuaire Notre Dame de Yagma, des suggestions et/ou recommandations seront faites pour éveiller et soutenir davantage les vocations. Les prêtres eux-mêmes, prenant davantage conscience de la grandeur et des exigences du sacerdoce, auront à réfléchir sur leur vie et leur ministère.

Le présidium lors de la conférence

Enfin, comme le rappelait avec à-propos le pape saint Jean-Paul II dans sa lettre apostolique Tertio Millenio Adveniente, ‘‘l’objectif prioritaire du jubilé est le renforcement de la foi et du témoignage chrétien’’. Comme tel donc, ce jubilé des 75 ans reste pour les prêtres au Burkina et au Niger, un grand défi et une occasion de renouveler leur propre adhésion à Jésus Christ.

ABBÉ PAUL DAH

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.