Jubilé des 75 ans du Sacerdoce au Burkina Faso et au Niger

Jubilé des 75 ans du Sacerdoce au Burkina Faso et au Niger

C’est en fanfare qu’a commencé la célébration du jubilé des 75 ans du don du sacerdoce au Burkina Faso Niger, dans la cathédrale de Ouagadougou par les vêpres, ce mercredi 3 avril 2017, veille de l’ouverture officielle du jubilé. Des laïcs, religieux (ses) se sont associés aux Évêques et aux prêtres pour chanter cet office qui fut suivie d’agapes fraternelles.

Mgr Der Raphaël, évêque chargé du Clergé
Mgr Der Raphaël, évêque chargé du Clergé

La cérémonie d’ouverture solennelle de la clôture nationale du jubilé d’albâtre du don du sacerdoce au Burkina Faso et au Niger, s’est effectuée au Palais de la jeunesse et de la culture Jean Pierre Guingnané. Le cérémonial a été ponctué de cinq interventions dont celles du Maire central de la Ville de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé qui a rendu un vibrant hommage à l’Eglise qui est au Burkina Faso : « A la lumière de sa doctrine sociale, ses institutions contribuent toujours au développement intégral de la personne humain et à la promotion du bien commun ».

Vue partielle des participants
Vue partielle des participants

L’évêque de Diébougou, Mgr Der Raphaël DABIRE qui, en sa qualité de président de la commission épiscopale pour le Clergé a prononcé le discours d’ouverture de ce jubilé, fait cas de quelques raisons de sa célébration. « Cela fait  75 ans que trois premiers fils du Burkina Faso, anciennement Haute Volta, ont revêtu la dignité du sacerdoce. Il vaut la peine de commémorer cela pour redonner courage aussi aux prêtres qui aujourd’hui sont plus de 1300. Ils font du beau travail mais il faut les encourager parce que les difficultés sur le terrain ne manquent pas. Et enfin cette célébration a dimension d’animation  vocationnelle».

Cette ouverture solennelle sera suivie de panels, de célébrations à diverses intentions, de loisirs entre prêtres avant la messe solennelle de clôture au Sanctuaire Notre Dame de Yagma le samedi 6 mai 2017.

Paul DAH,

Leave a Reply

Your email address will not be published.