Jubilé des enfants à Pissila

« Enfant, rends grâce à Dieu pour les 50 ans et témoigne de ta foi au milieu des autres enfants » : c’est autour de ce thème que les enfants du diocèse de Kaya se sont retrouvés dans la paroisse Notre Dame de l’Assomption de Pissila, du 14 au 16 juin 2019, pour leur jubilé. Il s’agit d’un des jubilés délocalisés, institués dans le cadre des activités du jubilé des 50 ans du diocèse de Kaya (1969-2019).

Ainsi, ils étaient 300 enfants à avoir effectué le déplacement de Pissila, accompagnés de leurs aumôniers, sœurs conseillères et accompagnateurs, pour célébrer la fête qui leur a été dédié. Mais bien plus qu’une fête, il a été question d’une mise en route des recommandations du synode diocésain (tenu à Kaya du 15 au 21 novembre 2016), sur la situation, la place et le rôle des enfants dans l’église et dans la société. Des recommandations qui, dans leur ensemble, constituent un appel à la prise au sérieux de l’éducation des enfants, avenir de notre église-famille et de notre société. Voilà pourquoi durant leur séjour, ils ont eu des conférences sur les thèmes de l’incivisme et des dangers des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Des conférences données par des professionnels des domaines cités, eux-mêmes anciens membres des mouvements de l’enfance du diocèse de Kaya.

Outre cela, les enfants ont rivalisé d’ingéniosité à travers des prestations de danses, de chants et de saynètes, livrées en spectacle au cours d’une soirée culturelle. L’enfant, c’est les jeux, dit-on ; une activité qui contribue à sa manière, à l’éducation équilibrée et complète des enfants. Ne pas en faire serait priver ce jubilé-là d’une importante note. Les prestations culturelles en question ont permis également de découvrir l’état d’esprit des enfants qui attendaient beaucoup leur jubilé sans aucun souci.

Au cours de la messe présidée par le représentant de l’évêque empêché pour raison de calendrier, l’abbé Olivier LOMPO, curé de Dablo, a exhorté les enfants à « éviter les clubs et gangs d’enfants ou de jeunes qui sévissent dans les quartiers, la paresse et les technologies de l’information et de la communication ». Des fléaux qui frappent les enfants et les jeunes, compromettant sérieusement leur avenir. C’est donc un défi et pour l’église-famille et pour les parents, dans leur rôle d’éducation. Le jubilé fut un cadre pour le diocèse de Kaya de s’acquitter de cette tâche d’éducation, dans l’espoir que les parents joueront leur partition à leur niveau, dans les familles. Car l’éducation est une mission commune.

Avant de quitter Pissila, tout heureux d’avoir célébré leur jubilé qui fut un grand succès à tous les niveaux, les enfants ont promis, non seulement d’appliquer les conseils qui leur ont été prodigués, mais aussi de transmettre à leurs compagnons le savoir reçu. Du reste, c’est l’un des objectifs de l’événement et le moins qu’on puisse souhaiter, est que cet objectif soit atteint. Du reste, en fin de célébration, ils ont été en mission auprès de leurs compagnons. Et pour exprimer cet envoi en mission, chaque délégation paroissiale a reçu une icône de Saint Kisito, leur saint patron.

Le prochain et l’avant-dernier jubilé délocalisé est celui des jeunes, prévu pour se tenir dans la paroisse Saint Paul de Korssimoro, du 2 au 4 août 2019.

 

Père K. Alexis OUEDRAOGO

Leave a Reply

Your email address will not be published.