Jubilé des jeunes à Korssimoro, diocèse de Kaya

La paroisse Saint Paul de Korssimoro a accueilli, du mercredi 31 juillet au dimanche 4 août 2019, les Journées Diocésaines et le Jubilé de la Jeunesse Catholique du diocèse de Kaya. « Avec les jeunes, portons l’évangile à tous les hommes », c’est ce thème des Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM), qui a guidé les activités de l’événement ayant drainé une multitude de jeunes catholiques, dans la paroisse de l’apôtre des nations.

Il faut dire que si les journées diocésaines constituent une activité devenue maintenant classique pour les jeunes du diocèse, il en va tout autrement pour leur jubilé qui y a été associé. Ce dernier, de fait, entre dans le cadre des grandes activités du jubilé des 50 ans du diocèse de Kaya (1969-2019), initiées depuis l’ouverture, à savoir la célébration de jubilés délocalisés dans certaines paroisses du diocèse. Et c’est l’avant-dernier jubilé délocalisé après celui des enfants (célébré à Pissila du 14 au 16 juin 2019) et avant celui des prêtres (prévu pour se tenir au Petit Séminaire Saint Cyprien de Kaya du 3 au 5 octobre 2019).

Ils étaient exactement 544 jeunes à avoir effectué le déplacement de Korssimoro, ce en dépit de la situation sécuritaire que connait le diocèse, situation marquée par des attaques terroristes à répétition et qui occasionnent un déplacement massif des populations vers des endroits jugés plus sécurisés. Durant  leur séjour, les jeunes ont reçu des catéchèses sur des thèmes variés, données entièrement par les prêtres aumôniers des jeunes des paroisses du diocèse.

Les jeunes catholiques face aux sectes et aux nouvelles communautés religieuses, les défis de la foi, les problèmes liés au travail etau mariage des jeunes, la découverte de l’exhortation apostolique post-synodale « Christus vivit » du Pape François, sont les thèmes qui ont été développés dans les catéchèses en Mooré et en Français. Les participants ont eu également l’écho des Journées Mondiales des Jeunes tenues au Panama en janvier dernier, fait par leurs compagnons qui y ont pris part.Outre cela, des activités sportives et culturelles ont été menées, pour mieux agrémenter le séjour des jeunes.

« Chers jeunes, vous êtes le fer de lance de notre église. Cependant, quand la lance vient à s’émousser, il devient difficile de combattre. Mais pour combattre jusqu’à la victoire finale, il faut vous appuyer sur le Christ. Pour cela, je vous invite à vous approcher du Christ, pour l’écouter et accueillir ses conseils ». C’est le message principal que Mgr. Théophile NARE, évêque de Kaya et président la messe de clôture du dimanche 4 août, a adressé aux jeunes. Il l’a fait après avoir énuméré les problèmes que rencontrent les jeunes dans leur vie quotidienne : le poids toujours pesant des traditions, les problèmes du travail, du mariage, des drogues et boissons frelatées. Point n’est besoin de le dire, les jeunes sont les premières victimes de ces fléaux sociaux qui minent la société burkinabé aujourd’hui et qu’il vaille falloir combattre avec succès. Cependant, les jeunes ne sont pas les seuls protagonistes de ce combat, foi de Mgr. NARE. Pour lui, ils ont besoin du soutien de toute la communauté chrétienne et donc de leurs parents aussi. Car, ils ne sont pas toujours responsables des problèmes qui les accablent. Aussi s’est-il adressé à toute l’assemblée en ces termes : « Je m’adresse également à vous, les parents. Aidez les jeunes à résoudre les problèmes qu’ils ont. Ils ont besoin du soutien de tous, surtout des parents ».

Comme pour signifier aux jeunes que l’Eglise compte sur eux pour sa mission d’évangélisation dans le présent comme dans le futur, en fin de célébration, Mgr. Théophile NARE a envoyé les jeunes en mission, à travers l’envoi des premiers responsables. Après cinq jours de formation, ils doivent retourner dans le monde annoncer ce qu’ils ont vu, entendu et touché. C’est bien pour cela que l’événement a été organisé à leur intention.

 

 

Père K. Alexis OUEDRAOGO

Leave a Reply

Your email address will not be published.