JUBILE D’OR DE LA PAROISSE DE KOKOLOGO

 

La clôture du jubilé de 50 ans de la paroisse sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Kokologo  a été célébrée sur quatre jours, avec la messe solennelle du samedi 27 janvier 2018 comme point d’orgue. A l’occasion, la cour intérieure de plus de 3000m², débordait de monde. L’évêque de Koudougou, Monseigneur Joachim Ouédraogo, revient sur quelques faits marquants dans son homélie: Depuis trois jours, nous vivons divers évènements majeurs du jubilé des 50  ans de notre paroisse : la course cycliste, l’ordination sacerdotale du père Théophile SAM de la Société des Missionnaires d’Afrique, Pères Blancs, la célébration de 69 mariages hier ». Par la suite, Mgr Joachim, a invité avec insistance les paroissiens de Kokologo, refaits par les grâces du jubilé, à avancer au large et à être des instruments de paix et de miséricorde : « Chers fils et filles de la paroisse sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Kokologo, à partir de ce jubilé, renouvelez votre témoignage de vie chrétienne par une authentique réconciliation qui établisse la paix entre tous ». Dans ce sens, voici selon l’évêque de Koudougou, le défi qui mérite d’être relevé par les chrétiens de cette paroisse en jubilé : « Fils et filles de l’église famille de Kokologo, s’il y a un défi que vous devez relever absolument, c’est bien celui du pardon et de la réconciliation ».

En signe de ce renouvellement de la paroisse par les grâces du  jubilé, 50 chrétiens de 50 ans de baptême ont renouvelé leurs promesses baptismales, au nom des autres, à la fin du credo.

Auparavant, un autre symbole fort fut la remise de l’évangéliaire par un missionnaire d’Afrique, Père Blanc, à un diacre natif de la paroisse, ce, pour signifier l’enracinement de la Parole de Dieu ensemencée sur cette terre de Kokologo, par ces missionnaires. On peut dire que la Parole porte même du fruit, puisque l’un des fils de la paroisse a été ordonné prêtre missionnaire. Son action de grâce le dimanche 28 janvier fut le dernier acte de ce jubilé d’or de la paroisse de Kokologo.

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.