JUBILE D’OR SACERDOTAL DE L’ABBE CHRISTIAN GANOAGA SANDWIDI

JUBILE D’OR SACERDOTAL DE L’ABBE CHRISTIAN GANOAGA SANDWIDI

C’est dans la simplicité et la chaleur humaine de son village natal, Bâadtenga, que l’Abbé Christian Ganoaga Sandwidi, a célébré les 50 ans de sacerdoce ce samedi 11 novembre.  De nombreux prêtres dont un de ses promotionnaires d’ordination, l’Abbé Gabriel Nyampa du diocèse de Ouahigouya,  y sont allés l’entourer à l’occasion.

La célébration de ce jubilé d’or sacerdotal a coïncidé avec la bénédiction d’une chapelle construite par le jubilaire, grâce à l’aide de ses amis et bienfaiteurs. Sainte Thérèse de Lisieux en est la patronne. Et pour cause !  Jeune prêtre, l’Abbé Christian a séjourné à Lisieux lors de son premier voyage en Europe et depuis lors, sa dévotion à la Sainte de la petite voie n’a fait que croître. D’où ce symbole. Du reste, l’Abbé Christian témoigne qu’il a commencé son ministère sacerdotal par la construction d’une chapelle dans le village de Sasma, à Tenkodogo, son premier poste. Il dit y avoir mis toutes ces économies et son énergie et ne le regrette pas du tout.  L’essentiel de son témoignage alors est que celui qui donne à Dieu ne sera jamais déçu car Dieu ne se laisse pas vaincre en générosité. Cela résume pour l’essentiel, son expérience sacerdotale.

 

L’Abbé Christian depuis son ordination le 2 juillet 1967, fut successivement: vicaire à la paroisse de Tenkodogo, secrétaire à la Conférence épiscopale, formateur au Petit séminaire de Baskouré,  économe général du diocèse de Koupéla, après des études à Paris, et, dernièrement, curé de la paroisse de Bittou….

 

A la fin de la célébration eucharistique, la commune de Koupéla lui a remis une attestation de reconnaissance pour ses œuvres sociales au profit des populations. Ce qui va bien dans le sens de sa devise sacerdotale tirée de la lettre aux Hébreux : Pris d’entre les hommes pour intervenir en faveur des hommes. (cf. He5,1)

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.