Jubilé d’or sacerdotal de Mgr Séraphin François Rouamba et de Mgr Thomas Kaboré

Jubilé d’or sacerdotal de Mgr Séraphin François Rouamba et de Mgr Thomas Kaboré

Respectivement archevêque émérite de Koupela où il a passé 24 ans et évêque émérite de Kaya après 19 ans, Mgr Séraphin François Rouamba et de Mgr Thomas Kaboré ont célébré leur jubilé d’or sacerdotal en  la cathédrale de Ouagadougou le samedi 27 juin 2020. C’est à cette même date du 27 juin 1970 qu’ils recevaient l’ordination presbytérale dans cette même cathédrale des mains du cardinal Paul Zoungrana, de regrettée mémoire. Ils étaient alors 5 à être ordonnés :

  • Jean – Baptiste Kiendrebeogo, devenu évêque de Kaya et rappelé à Dieu en 1998, après 22 ans de sacerdoce
  • Joachim Rouamba, rappelé à Dieu en 2013 à 43 ans de sacerdoce
  • Augustin Kalmogo, décédé à quelques trois mois de la célébration de ce jubilé d’or.

Mgr Léopold Ouédraogo, évêque auxiliaire qui y a assuré la prédication, relève ceci concernant les deux jubilaires, Mgr Séraphin : « Il est toujours sportif, svelte et antichoc. Il est comme Nathanaël qui ne craint pas de dire ce qu’il pense et qui sait s’excuser quand il a tort. Il n’a jamais eu peur, même le jour où sa voiture à toute vitesse s’est retrouvée encastrée sous un camion avec  lui-même était dedans et Mgr Thomas Kaboré : Lui  il est plus calme que son confrère. Il a toujours fait jeune. Les cheveux sont restés noirs jusqu’à 60 ans et sans calvitie».

Les 2 jubilaires ont été entourés de 7 évêques dont le cardinal Philippe Ouédraogo, d’une multitude de prêtres et d’une assemblée innombrable de fidèles au-dedans et en dehors de l’église cathédrale. Ils ont reçu plusieurs message de félicitations et d’encouragement dont celui du Cardinal Préfet de la Congrégation pour la propagation de la foi, du président du Burkina Faso et du vice-président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, Mgr Gabriel Sayaogo, archevêque métropolitain de Koupela : « Nous vivons avec vous des sentiments de gratitude, gratitude avec vous au Seigneur, pour avoir fait de vous des intendants de ses mystères, les pasteurs de son peuple et de nous avoir permis d’être co-pasteurs avec vous. Dans notre collaboration, vous nous avez beaucoup enseignés. »

 

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.