KAYA : Les prêtres se forment à la gestion administrative et financière

KAYA : Les prêtres se forment à la gestion administrative et financière

Formation PrêtresDu 18 au 19 avril 2016, les prêtres du diocèse de Kaya ont eu une formation sur la bonne gouvernance et la gestion administrative et financière. Ont pris part également à la formation les comptables des institutions du diocèse. C’est la salle des réunions de la Fraternité de Kaya qui a servi de cadre à la formation.

Après la prière introductive, le père évêque a pris la parole pour situer la formation. Ainsi, pour lui, il s’agit « d’une décision prise par le conseil pour les affaires économiques du diocèse, suite à des lacunes constatées au niveau des comptabilités des paroisses et des institutions », administrativement parlant. C’est donc pour remédier à la situation que cette formation a été initiée. En outre, comme il l’a remarqué, de nos jours, l’Eglise ne doit pas faire fi des « techniques de gestion financière qui existent pour gérer les biens de manière appropriée». Elle se doit d’y recourir, car il ne peut y avoir d’auto-prise en charge si on ne gère pas bien le peu qu’on a. D’où la nécessité et l’importance du travail.

Le travail en question a été réalisé, au premier jour, par Monsieur Zacharie BADINI, un comptable de profession et membre du conseil pour les affaires économiques du diocèse de Kaya. Tout au long de la journée, M. BADINI a donc initié les prêtres ainsi que les comptables des institutions diocésaines à la bonne gouvernance dans la gestion administrative et financière. La base de tout, « c’est la bonne gouvernance qui permet d’atteindre les objectifs,d’appuyer la mise en œuvre des activités et de responsabiliser tous les acteurs de la structure », a souligné le formateur. Tels sont, en quelque sorte, les principes de la bonne gouvernance en matière de gestion administrative et financière.Suite à ces principes de bonne gouvernance définis pour servir d’introduction à la formation, des notions essentielles ont été transmises aux participants, notamment des notions de comptabilité et de procédures de gestion.

Le deuxième jour de la formation a été consacré à l’initiation à l’élaboration du manuel de procédures. La tâche est revenue à M. P. Sylvain SAWADOGO, auditeur du diocèse. « Face à la complexité des opérations et à l’augmentation des risques de toute institution, l’élaboration du manuel de procédures est devenue pour celles-ci une préoccupation essentielle. Le manuel de procédures constitue pour l’institution le concentré de son organisation, sa mémoire capitalisant les savoir-faire individuels et collectifs », a affirmé M. SAWADOGO, dès l’entame de la formation. Le manuel de procédures, à l’en croire, est un document important et nécessaire pour toute structure. S’adressant à tous ses membres qui doivent l’observer pour la bonne marche de leur structure, il cherche à « augmenter les performances de chacun par l’apport des autres ». D’où la nécessité pour les structures du diocèse de s’en doter.

Ab. Alexis K. OUEDRAOGO

communication diocèse de Kaya.

Leave a Reply

Your email address will not be published.