LA COMMISSION EPISCOPALE POUR LE CLERGE SE RENCONTRE A OUAGADOUGOU

La Commission épiscopale pour le clergé a tenu sa rencontre ordinaire au Centre National Cardinal Paul Zoungrana, à Ouagadougou, du 16 au 19 courant sans les délégués du Niger dont le déplacement n’a pu se faire pour des raisons de sécurité. Il s’est agi essentiellement, pour les délégués des différentes fraternités sacerdotales des 15 diocèses du Burkina, de préparer l’Assemblée générale de la Fraternité prévue pour avril 2021 à Bobo-Dioulasso, de réviser les statuts et règlement intérieur du clergé local et de se donner les nouvelles des diocèses. Pour ce qui est des nouvelles des diocèses, voici ce qu’en retient le président de la commission épiscopale pour le clergé, Mgr Prosper Bonaventure Ky. « Tous les diocèses ont été touchés par la situation que vit le monde entier, la situation de pandémie. Certains diocèses ont été même éprouvés. Nous avons perdu un prêtre. Et actuellement il y a encore deux cas au moins de Covid dans un diocèse. Hormis cela, poursuit Mgr Prosper Bonaventure: « La situation sécuritaire que vit le pays touche la pastorale dans plusieurs diocèses où les prêtres ne sont pas libres de leurs mouvements et ne peuvent pas aller partout. » Malgré tout, l’horizon ne s’est pas fermé pour autant, pour ce qui concerne le futur des prêtres diocésains du Burkina et du Niger, Mgr KY : « Au niveau de la commission nous avons composé un syllabus de la spiritualité du prêtre diocésain. Et bientôt cela sera un manuel pour l’enseignement déjà dans les grands séminaires afin de les introduire dans la dynamique d’une spiritualité du prêtre diocésain, chose qui n’existait pas jusque-là. »

Le Burkina Faso compte à ce jour, trois grands séminaires et un séminaire propédeutique pour la formation des futurs prêtres, essentiellement diocésains.

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.