La paroisse de Toma sous la protection de la croix du Christ

La paroisse de Toma sous la protection de la croix du Christ

Ala croix de Tomaprès Yaba, Biba où des activités spirituelles avec para-liturgie ont été menées et où le sacrement de la réconciliation a été reçu par bien des fidèles chrétiens, en souvenir des premiers jours de l’arrivée des missionnaires en terre San, le 12 décembre au matin a vu la bénédiction de la croix dite du centenaire. En 1913, alors que les missionnaires cherchaient où s’installer, les habitants de Yaba, sans leur refuser l’hospitalité leur ont fortement recommandé le village de Bida. C’est là pour la première fois que la messe a été célébrée en terre san. Mais c’est à Toma finalement, que l’église va s’établir. Là, en plus de l’église paroissiale, une croix a été plantée qui marque la consécration de Toma au Christ. Au fil des années, cette croix s’est retrouvée en plein cœur du marché et sa place gagnait en inconfort. C’est alors qu’à l’occasion des 100 ans, une croix en souvenir de l’accueil des premiers missionnaires, une croix qui fait de Toma « la Jérusalem du peuple San », selon les propos de l’abbé Ki Simon Evariste, va être plantée.
Il s’agit d une croix bien visible par tous et qui sera le souvenir des 100 ans. Elle a été voulue pour réveiller le sens du respect et de vénération de la croix, que le chrétien doit entretenir toute sa vie. Elle est née de la volonté des prêtres ressortissants de la paroisse de Toma qui ont déboursé chacun 50 000 pour sa réalisation. Aidée par les hauteurs de la colline sur laquelle elle est perchée, la croix du centenaire surplombe le tout Toma avec ses 14 mètres de hauteur. Selon l abbé André Ki, « ils ont voulu dresser cette croix pour célébrer l’amour éternel de Dieu pour Toma mais aussi pour manifester leur amour pour la paroisse Sacré-Cœur de Toma. Située à un peu plus de 100 m à l’Est de l’église paroissiale, la croix qui fait désormais avec la grotte mariale, des hauts lieux de prière pour les chrétiens de Toma, a été vénérée par une foule immense des Tomalais venus participer à sa bénédiction.
L’assemblée dans une procession rythmée par les flûtistes de la paroisse s’est ensuite emmenée à l’église où l’eucharistie a été célébrée en l’honneur de la vie consacrée.
Au cours de cette messe, une centaine d’enfants ont été baptisés et les religieux originaires de Toma ont rendu grâce à Dieu pour le don de la vie religieuse. Pour rappel, la paroisse de Toma du haut de ses 100ans compte une soixantaine de religieux religieuses et une quarantaine de prêtres dont Mgr Zéphyrin rappelé à Dieu le 25 novembre dernier, est le pionnier.
Le père Emmanuel Foro religieux de la société des Jésuites, et revenu de Nairobi où il enseigne, qui a prêché l’homélie, a appelé les prêtres et les religieux à travailler quotidiennement à mettre en application les conseils évangéliques prononcés en publique avec toujours la joie que procure l’évangile.

Leave a Reply

Your email address will not be published.