LE JEUDI SAINT AU GRAND SEMINAIRE SAINT JEAN BAPTISTE DE WAYALGE

Le Nonce Apostolique présidant la messe du jeudi saint

C’est au grand séminaire Saint Jean Baptiste de Ouagadougou que le Nonce Apostolique au Burkina Faso et au Niger, Mgr Piergiorgio BERTOLDI, a choisi de célébrer la messe du jeudi Saint, cette année. La communauté de fidèles venus se joindre aux séminaristes, fut telle qu’il a fallu dresser un podium en plein air pour cette célébration. Dans son homélie Mgr le Nonce a mis en parallèle la pâque juive et la pâques de Jésus Christ. Par rapport à la pâques de l’Ancien Testament, Mgr Piergiogio a invité chaque fidèle à s’interroger ainsi : Quelles sont les plaies qui menacent aujourd’hui de nous exterminer ? Quelles sont les plaies qui peuvent exterminer la foi, la vocation, les études, le séminaire lui-même, nos paroisses, notre pays ?

Plus loin, le Nonce a indiqué à l’assemblée quels linteaux de porte doivent être marqués aujourd’hui marqués par le sang de Jésus Christ Sauveur : « plus que les portes de nos maisons ou de nos, c’est la porte de notre conscience qui doit être marqué par le sang de JC, l’agneau de Dieu. Le sang qui exprime son amour pour nous ».

A la fin de l’homélie, le Nonce n’a pas manqué de rappeler, par le lavement des pieds de 12 séminaristes, le devoir du service mutuel qui incombe à chaque baptisé et dont l’exemple nous a été donné par le Christ, notre Maître et Seigneur : « nous chrétiens, prêtres, nous séminaristes, nous laïcs nous sommes les disciples de l’Agneau Nous sommes des agneaux appelés à offrir notre sang. C’est-à-dire travailler, à se battre pour la rédemption de l’humanité ; à vivre comme des témoins de la victoire de l’Agneau. La suite a été marquée par l’adoration organisée au reposoir, jusqu’à minuit

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.