Le MINISTRE MALIEN DES AFFAIRES RELIGIEUSES ET DU CULTE CHEZ LE CARDINAL PHILIPPE OUEDRAOGO

Le ministre malien des affaires religieuses et du culte, Amadou Omar Hass Diallo, à la tête d’une délégation dont l’ambassadeur du Mali au Burkina Faso, a  été reçu par le cardinal Philipe Ouédraogo, en présence de l’archevêque Métropolitain de Koupèla, Mgr Séraphin Rouamba. Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une tournée sous régionale du ministre malien  d dans les pays du G5 Sahel en vue d’une attitude commune à adopter face à la radicalisation et à l’extrémisme violent. : [Nous sommes en train d’installer des antennes dans chacun des pays du G5 Sahel. Après le Niger et, évidemment le Mali, le Tchad, nous sommes aujourd’hui au Burkina Faso pour donc installer cette antenne qui sera composée de structures de la société civile et du monde des religieux, chrétiens, musulmans, protestants et autres afin d’être un centre d’alerte.] Ces antennes nationales émanent  d’une cellule régionale de lutte contre l’extrémisme religieux implantée à Nouakchott en Mauritanie   auprès du secrétariat permanent du G5 Sahel, et qui a pour  objectif, de coordonner et de faciliter les activités de prévention de la  radicalisation et de la lutte contre l’Extrémisme Violent au sein des pays du G5.

Le ministre Omar chez le Cardinal Philippe
Le ministre Omar chez le Cardinal Philippe

A Ouagadougou Le ministre malien des affaires religieuses et du culte, Amadou Omar Hass Diallo qui fait le tour de différentes confessions religieuses, s’est particulièrement réjoui de sa rencontre avec l’Eglise catholique [J’étais là pour échanger avec l’Eglise catholique, avec toute sa crème, l’archevêque de l’archidiocèse, le secrétaire général de l’épiscopat et tout le reste de l’administration et rappeler ce que doit être comme toujours le rôle des  religions, notamment de l’Eglise, la parole du Christ, « aimer son prochain comme soi-même, pardonner s’il le faut 77 fois, donc une religion d’amour et de pardon.] Pourvu que ces actions portent des fruits de paix et favorisent le dialogue intra et interreligieux.

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.