Le Pape Paul VI et Mgr Romero seront bientôt canonisés

Paul VI sera bientôt canonisé, ainsi que Mgr Romero. Ces deux figures majeures de l’Église au XXe siècle figurent dans le décret de la Congrégation pour la Cause des Saints dont la publication a été autorisée hier, mardi 6 mars 2018, à l’issue d’une entretien entre le Pape François et le cardinal Angelo Amato, préfet de ce dicastère.
PAPE PAUL VI

Quatre ans après sa béatification, qui avait eu lieu le 19 octobre 2014 sur la Place Saint-Pierre en clôture du Synode sur la Famille, Paul VI pourrait être proclamé saint à l’automne prochain, lors du Synode sur la Foi, les jeunes, et le discernement vocationnel. La date officielle n’a pas encore été communiquée, mais selon certains observateurs, ce serait une façon d’inscrire cette démarche synodale dans la continuité des efforts menés depuis la fin du Concile par Paul VI et ses successeurs pour développer la collégialité entre les évêques à travers cette institution du Synode.

Le miracle officiellement attribué à Giovanni Battista Montini, né en 1897, élu Pape en 1963 et décédé à Castel Gandolfo en 1978, ouvre donc la voie à la canonisation d’un 4e Pape du XXe siècle, après Pie X, canonisé en 1954, puis Jean XXIII et Jean-Paul II, canonisés par le Pape François en 2014.

Paul VI, le Pape qui avait mené à son terme le Concile Vatican II en poursuivant la démarche d’aggiornamento de l’Église amorcée par Jean XXIII, fut aussi le premier Souverain pontife à prendre l’avion pour des voyages lointains, qui avaient donné au Saint-Siège une nouvelle place dans les relations internationales. Quelque peu éclipsé au cours du long pontificat de Jean-Paul II, il a retrouvé une certaine reconnaissance posthume au cours du pontificat actuel.

Autre future canonisation rendue possible grâce à la reconnaissance canonique d’un miracle: celle de Mgr Oscar Romero, l’archevêque de San Salvador, assassiné par des miliciens d’extrême-droite en pleine messe, en 1980. Cet évêque très populaire en Amérique latine, défenseur des pauvres, avait été béatifié en 2015 lors d’une messe organisée dans son pays.

PHOTO MGR ROMERO

D’autres reconnaissances de miracles figurant dans ce décret ouvrent la voie à la canonisation prochaine de trois autres bienheureux: elles concernent deux prêtres diocésains italiens, Francesco Spinelli (1853-1913) et Vincenzo Romano (1751-1831), et une religieuse allemande, Maria Katharina Kasper (1820-1898).

Le décret ouvre aussi à la voie à plusieurs futures béatifications :

Sont reconnus :

– le miracle attribué à l’intercession de Maria Felicia Guggiari Echeverria, une carmélite paraguayenne née en 1925 et décédée en 1959,

– le martyre d’Anna Kolesarova, une laïque slovaque née en 1928 et tuée en haine de la foi en 1944,

– les vertus heroïques de Bernard Lubienski (1846-1933), prêtre polonais de la Congrégation du Très Saint Rédempteur,

– les vertus héroïques des religieuses italiennes Giustina Schiapparoli (1819-1877) et Maria Schiapparoli (1815-1882), cofondatrices de la Congrégation des Sœurs bénédictines de la Divine Providence de Voghera,

– les vertus héroïques du religieux capucin italien Cecilio Maria Cortinovis (Antonio Pietro au civil, 1885-1984),

– les vertus héroïques de Maria Antonella Bordoni (1916-1978), laïque italienne du Tiers-ordre dominicain.

– les vertus héroïques d’Alessandra Sabattini (1961-1984), laïque italienne.

Leave a Reply

Your email address will not be published.