Les prêtres francophones du Mouvement Pro-Vie en session de formation à Ouagadougou

Venus de différents pays d’Afrique de l’Ouest francophone 40 prêtres ont pris  part à la session ordinaire du Mouvement Pro vie, du 3 au 5 juillet 2019 à Ouagadougou. Les travaux ont été précédés par une Messe célébrée le 3 juillet par l’Archevêque de Ouagadougou, le Cardinal Philippe Ouedraogo.

Le Dr Joseph Weaney, coordonnateur international de Pro-Vie, déclare au terme de la rencontre Pro –Vie pour les prêtres à Ouagadougou : « Cette session en fait, c’était très pastoral ; focalisée sur comment est-ce qu’on peut être des témoins de la vie crédibles ; comment est-ce qu’on peut vraiment toucher les cœurs des personnes pour réveiller en elles cet amour de la vie qui est très bafouée ».

Les pasteurs qui ont bénéficié de cette  session abondent dans le même sens. Écoutons deux d’entre eux, venus du Bénin, l’abbé Tanguy Soglo : « Nous trouvons que se confirme ici ce que nous avons appris sur la bioéthique, sur la vie et sa valeur et surtout l’engagement que nous devons prendre en pastorale pour la protection et le service de cette vie.  Et l’abbé Calixte GODONOU : « Je suis heureux parce que la session justement nous permis de mettre beaucoup plus en lumière ce que nous sommes en tant que prêtres et quel est le rôle important que nous avons à jouer ; à tous les niveaux : au niveau de la paroisse au niveau de tous ceux vers qui le Seigneur lui-même conduit nos pas et je trouve que c’est vraiment heureux que nous puissions justement redoubler d’ardeur dans ce combat pour freiner l’élan de toute politique de mort et donner vraiment à la vie de rayonner de toute sa gloire, à la gloire du créateur »

D’après les organisateurs, le  choix du Burkina Faso n’est pas fortuit, puisque  la vie peut être menacée de différentes manières et le terrorisme qui y sévit de façon récurrente  depuis quelque temps, en est une.

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.