MESSE CHRISMALE A Ouagadougou

Séculiers, réguliers ou des sociétés de vie apostolique, tous les prêtres de l’archidiocèse de Ouagadougou se sont retrouvés autour du cardinal Philippe OUEDRAOGO pour célébrer de façon anticipée, la messe chrismale, le jeudi 14 mars 2019, à la paroisse Notre Dame du Rosaire de Kolg-Naaba. Le cardinal avait à ses côtés, son auxiliaire, Mgr Léopold OUEDRAOGO et trois évêques émérites, du Burkina et d’Italie.

Dans son homélie, le cardinal Philippe a invité tous les fidèles du Christ à passer par le désert pour un face à face chacun, avec sa propre vie mais aussi  avec Dieu afin de porter du fruit en ce saint temps de carême. Aux prêtres en particulier, l’archevêque de Ouagadougou demande d’ancrer leur vie dans le Christ, leur unique modèle, en réitérant avec foi leur oui donné à l’ordination sacerdotale au Christ lui-même,  surtout en ce moment où les médias sont braqués sur l’Eglise et ses ministres. En leur rappelant combien l’infidélité constitue une blessure douloureuse dans le corps du Christ, le cardinal a demandé aux chrétiens de prier pour qu’il soit donné à tous les prêtres de demeurer fidèles à leur charge pastorale et à leurs engagements sacerdotaux. Il a ensuite fait quelques rappels utiles des éléments constitutifs de la messe chrismale :

  • Le renouvellement des promesses sacerdotales : ‘‘Il manifeste l’unité du sacerdoce et du sacrifice du Christ, continuellement présent dans l’Église. C’est pourquoi la célébration de cette messe chrismale nous renvoie au cénacle, au jeudi saint, jour de l’institution de l’Eucharistie et du sacerdoce.’’
  • Le sens des saintes huiles : ‘‘C’est pour accompagner le ministère des prêtres, que l’Eglise, des mains de l’évêque, consacre les huiles pour qu’elles servent à la sanctification et à la purification des fidèles chrétiens qui se disposent à les recevoir’’. A la fin de la messe, chacun des cinq vicaires forains a reçu des mains de son Eminence, des fioles des huiles des malades et des catéchumènes ainsi que du saint Chrême. Au nom de la communauté paroissiale, son président délégué a adressé un mot de félicitation aux prêtres, qu’il a assurés de la prière de la communauté chrétienne de Kolg-Naaba.

En prélude à cette célébration, le presbyterium a vécu deux jours de récollection, prêchée par Mgr Wenceslas COMPAORE, évêque émérite de Manga.  Il s’est entretenu avec eux, le premier sur le problème de la mémoire, au plan profane et religieux. C’était au centre spirituel saint jean Paul II. La récollection a été délocalisée au sanctuaire Notre Dame de Yagma. Là, l’entretien a porté sur « Le Cardinal Paul ZOUNGRANA et la dévotion mariale ». A la suite, les prêtres ont eu le temps de méditer, de se confesser et de terminer leur reprise spirituelle par un chapelet, avant de se retrouver pour la messe chrismale à Kolg-Naaba

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.