PROFESSION DE PREMIERS VŒUX CHEZ LES SŒURS URSULINES

 

 

Le noviciat des sœurs Ursulines, Filles de Marie Immaculée à Zagtouli a abrité ce jeudi 24 courant la célébration des premiers vœux des sœurs : Marie Pélagie ZANGRE, Marie Yolande KABORE et Marie Sandrine KAFANDO. Cette liturgie de première profession religieuse a été présidée par le père Jacques Ouédraogo, directeur du Centre Spirituel PAM YÔODO des Jésuites à Ouagadougou. Et pour lui, la condition pour tenir dans la vie religieuse, c’est d’aimer follement le Christ. Car ‘‘ la religieuse qui aime, le religieux qui aime choix donc les vœux comme manifestation de son don total. Il dit à Dieu moi je vais t’aimer de tout min cœur, de toute ma force et de toute ma volonté et si je veux t’aimer de tout mon cœur, je te donne tout mon cœur. Voilà pour le vœu de chasteté.’’ Et le père Jacques poursuit ainsi pour le vœu d’obéissance : ‘‘A travers le vœu d’obéissance, la religieuse, le religieux répond à l’appel de Dieu : tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout cœur, de toute ton âme. Et si je donne ma volonté, qu’est-ce qui reste. Rien. Et comment je peux donner ma volonté si ce n’est pas dans l’amour ? Et le troisième vœu enfin : ‘‘Le religieux, la religieuse choisit d’aimer Dieu de toute sa force. D’où le vœu de pauvreté. Si tu donnes ta force tu décides d’appartenir à cette personne exclusivement’’.

En somme, la vie religieuse consiste en deux prévenances : prévenance d’appel et prévenance d’envoi dont la finalité est d’être dans le monde comme ceux qui donnent la joie de vivre aux autres ; joie qui vient de Dieu. Pour ce faire, il a redit aux néo professes avec Saint Paul : Par-dessus tout, qu’il y ait l’amour ; c’est lui qui fait l’unité dans la perfection.

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.