Son Eminence Philippe Ouédraogo : Retour du Vatican

ac 1Créé cardinal le 12 janvier dernier par le pape François, monseigneur Philippe Nakellentuba Ouédraogo, archevêque métropolitain de l’archidiocèse de Ouagadougou a reçu ses attributs le 22 février 2014 à Rome. Deuxième personnalité de l’Eglise du Burkina Faso à porter ce titre après Paul Zoungrana, rappelé à Dieu le 4 juin 2000, le nouveau promu a été accueilli hier jeudi par une foule en liesse à l’aéroport international de Ouagadougou-Taamsê, et à la cathédrale de l’Immaculée Conception où une messe d’action de grâce à été célébrée.

Un cardinal est un haut dignitaire de l’Eglise catholique choisi par le pape et chargé de l’assister. Il fait partie du Collège des cardinaux ou Sacré Collège. Le titre précis est cardinal de la Sainte Eglise romaine. Les cardinaux forment la plus haute sphère de l’Eglise romaine. Porté donc au rang de cardinal au même titre que 18 autres, monseigneur Philippe Nakellentuba Ouédraogo, qui a reçu sa barrette des mains du souverain Pontife, est de retour de la cité du Vatican. A une heure de l’arrivée de l’avion en provenance de Rome, plusieurs personnalités étaient déjà à l’aéroport de Ouagadougou.

Les représentants de la presse nationale, qui n’ont malheureusement pas pu faire correctement leur travail par la faute de certains zélés de l’organisation, ont tout de même pu apercevoir quelques grosses pointures du microcosme politique et religieux. François Compaoré du CDP, Ablassé Ouédraogo de Faso Autrement …, étaient là pour être témoins de l’événement.  C’est autour de 17 heures passées de 50 minutes que l’avion d’Air France qui transportait le prélat et la forte délégation qui l’accompagnait a atterri à l’aéroport international de la capitale burkinabè. Revêtu de ses vêtements de chœur, c’est-à-dire coiffés de la barrette cardinalice, une croix pectorale sur la poitrine, une mozette recouvrant un rochet (surplis blanc à dentelle) et une soutane rouge, le désormais Eminence, Philippe Ouédraogo, a été accueilli par un tonnerre d’ovations dès son  apparition au portillon de l’avion.

Le nonce apostolique, Vito Rallo ; le président de la Commission épiscopale Burkina-Niger, Mgr Paul Yemboaro Ouédraogo, archevêque de Bobo-Dioulasso, et Mgr Séraphin Rouamba du diocèse de Koupéla, suivis de près par les autorités politiques dont le ministre de l’Administration territoriale et de la Sécurité, Jérôme Bougma ; le président de la Commission électorale nationales indépendante (CENI), Me Barthélémy Kéré…    ont été ceux qui sont allés accueillir en premiers le nouveau cardinal au pied de l’aéronef.

Une haie d’honneur formée par les membres du Conseil permanent des évêques du Burkina, les prêtres, les religieux et religieuses est mise en place pour offrir les civilités à Son Eminence. Puis, c’est un arrêt dans le Salon d’honneur où attendaient d’autres personnalités avant un bain de foule au grand dehors où la communauté des fidèles chrétiens euphoriques a réservé un accueil digne de l’homme d’église. Chants et cris de joie ont accompagné la vedette du jour jusqu’au véhicule 4×4 où il prend place avec le nonce apostolique. Le cortège sous escorte policière pouvait alors s’ébranler vers la cathédrale de Ouagadougou. En ce haut lieu de prière, la foule plus compacte qu’à l’aéroport attendait de pied ferme.

 

Chants et danses à l’unisson

 

Aux environs de 18 heures 30 quand la file de voitures qui accompagnaient le cardinal est parvenue à l’entrée principale de la Cathédrale, l’ambiance s’est subitement surchauffée. Le bruit des mousquets se mêlait allègrement à la mélodie de la fanfare, aux cris du public, aux chants des différentes chorales, à la cloche qui a retenti … pour saluer, à l’unisson, le retour du maître des lieux. Encore un bain de foule et voilà le grand pasteur au parvis de la cathédrale ou un autre cérémonial est vite accompli. Un représentant du Conseil diocésain a été désigné pour souhaiter la bienvenue chez lui et présenter les félicitations de la communauté fortement rassemblée au nouveau promu.

Parvenu à l’intérieur de la maison de Dieu, Son Eminence s’est naturellement recueilli un instant avant que ne commence officiellement la messe solennelle d’action de grâce… Aujourd’hui 28 février 2014, le premier responsable du pays, le Président du Faso, lui-même fera le déplacement à l’archevêché de Ouagadougou à 11 heures tapantes pour faire ses hommages au nouveau cardinal. Dimanche à la colline mariale de Yagma, ce sera la grande célébration eucharistique à l’occasion du pèlerinage national. Un  monde fou en perspective !

 

D. Evariste Ouédraogo

 L’observateur paalga

APRES LA MESSE arrivée 1 arrivée 2 arrivée a arrivée b arrivée c arrivée d arrivée e arrivée f arrivée g arrivée h arrivée i arrivée j arrivée k arrivée l arrivée m

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.