Tous pour une église famille lieu de communion

Tous pour une église famille lieu de communion

Fin du forum des mouvements, associations et groupes de spiritualité à Ouagadougou.

 

L’eucharistie de clôture du forum des Mouvements d’assembléeaction catholique, associations et groupes de spiritualité, a été célébrée à la cathédrale de l’Immaculée conception de Ouagadougou ce dimanche 17 novembre 2013. Mgr Joachim OUEDRAOGO, vice président de la conférence épiscopale du Burkina/Niger, et président de cette célébration a qualifié ce forum premier du genre au Burkina,  de « Providentiel, historique et de grande importance pour le laïcat, pour la vie de notre Eglise Famille de Dieu au Faso et  pour le peuple du Burkina Faso ». Aux 300 participants du forum et à toute l’assemblée qui enregistrait la présence du premier ministre Luc Adolphe TIAO et de plusieurs ministres de son gouvernement, l’évêque de Koudougou, a rappelé que ce forum a recherché les voies et moyens pour une promotion d’un laïcat engagé et désireux de vivre la communion. Selon lui, les mouvements d’action catholique, les services d’église et les groupes de spiritualité « se révèlent être des   lieux privilégiés de formation et d’éducation authentique de la foi grâce à une méthodologie et une pédagogie propres à chaque groupe ». Pour cette raison donc, ils sont pour les chrétiens qui  les fréquentent, des espaces offerts pour une rencontre intime avec Jésus « pour une conversion authentique et pour un témoignage de foi radicale dans le monde et dans l’Eglise ».

Tout en rappelant à tous, le très grand rôle à jouer par les laïcs dans l’Eglise et dans le monde, Mgr Joachim a aussi évoqué les défis à relever. Ainsi les laïcs engagés dans ces mouvements voient leur attention attiré sur « l’écoute de la parole de Dieu », « la vie d’intimité avec le Christ », « l’ouverture à l’esprit saint », « l’accueil de l’esprit saint », « l’amour du Christ, de son église et du prochain », « l’insertion dans l’église locale avec humilité et docilité », « l’accueil et l’accompagnement par l’autorité compétente », et enfin « une appropriation des critères d’ecclésialité ». Des défis somme toute, que ce forum a mis en exergue, après avoir permis aux participants de revisiter l’histoire, l’actualité et l’avenir de ces groupes en question. Ce qui fait dire au vice présent des évêques du Burkina Niger, que « nous sommes en droit d’espérer un avenir meilleur pour les  organisations des fidèles laïcs  » car ajoute-t-il « la route est bien tracée à travers ce forum ».

Dans la médiation de la parole de Dieu du jour, Mgr Joachim a martelé que le salut se trouve dans la confiance en Jésus Christ, une foi qui se démarque de « la simple adhésion à des vérités abstraites qui n’influencent pas le quotidien du croyant chrétien ». Les chrétiens doivent donc entretenir la vigilance, pour reconnaitre ceux qui sont en dehors de la Famille et qui proposent le bonheur à moindre frais. Nul doute que le message du Père évêque a été compris et accueilli, puisqu’un ban nourri a suivi la fin de son homélie.

Pour rappel, le samedi 16 au soir, les participants et tous les fidèles chrétiens étaient conviés à la place de la nation pour une prière dirigée par les abbés Blaise BICABA et Jean ILBOUDO (S.J.) Une rencontre qui a fait foule.

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.