VISITE DU CENTRE SAINTE ANNE DE TEMA-BOKIN

Le mardi 23 juin 2020 restera à jamais gravé dans la mémoire des pensionnaires du Centre Sainte Anne de la paroisse de Téma-Bokin. Et pour cause, c’est ce jour qu’elles ont reçu la visite providentielle de Madame la Ministre de la Femme, de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale, ILBOUDO née MARCHA Laurence. Le Centre Sainte Anne de Téma-Bokin en question accueille les femmes victimes de l’exclusion sociale, plus précisément celles accusées, puis chassées de leurs villages comme mangeuses d’âmes.

Créé en 1983, ce centre abrite de nos jours une trentaine de femmes du 3ème âge. Elles sont de centaines les femmes qui y ont été accueillies pour motif de sorcellerie. De nos jours le centre poursuit sa vocation qui est celle de lutter contre ce fléau dont les femmes sont victimes et contribuer à leur émancipation.

En accueillant ces femmes en difficultés, le curé de la paroisse de Téma-Bokin, l’abbé Jules Ouédraogo a dit à la ministre ILBOUDO et à sa suite, que le centre travaille jour et nuit à  « donner de l’espoir aux filles et femmes rejetées ». En effet, ce n’est pas seulement le centre Sainte Anne que la ministre a visité. Elle a également fait un tour dans deux autres centres qui accueillent les filles rejetées par leurs familles pour avoir refusé le mariage forcé, ou pour avoir contracté une grossesse indésirée.  Face à la ministre, le curé Jules a égrené les problèmes auxquels sont confrontés les 3 centres couverts par la Paroisse Saints martyrs de l’Ouganda. Il s’agit entre autres de la prise en charge des coûts fixes, de la réhabilitation de leur forage, de l’accompagnement psychologique des pensionnaires.

Ses doléances ne sont pas tombées dans les oreilles d’un sourd. Car, séance tenante, la ministre a promis qu’en ce qui concerne l’appui alimentaire du centre, « la dotation se fera de façon trimestrielle. » Les questions relatives au volet sanitaire et à l’installation du forage seront « immédiatement traitées » par son équipe pour permettre au centre de fonctionner  « comme il se doit. » Pour générer de l’économie, le centre sera  « doté d’une machine à moudre », a promis la ministre. Avant de prendre congé de ses hôtes, Laurence Ilboudo a procédé à une remise de vivres et de non vivres aux centres.

 

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.