Vœux perpétuels chez les Sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie

 

La célébration des vœux d’engagement définitif des sœurs Charlotte RAMDE, Marie Claire COMPAORE et Yvette Békouene HIEN  a eu lieu le dimanche 12 juin, à Latodin. Présidée par son excellence Monseigneur Joachin OUEDRAOGO évêque de Koudougou et concélébrée par Monseigneur DABIRE Kusiélé, évêque de Diébougou et plusieurs autres prêtres, cette célébration eucharistique, a rassemblé beaucoup de fidèles.

Professes 1 Professes 2Les  sœurs Charlotte RAMDE du diocèse de Koudougou, Marie Claire COMPAORE  de l’archidiocèse de Ouagadougou et Yvette Békouene HIEN du diocèse de Diébougou ont dit « Oui » à leur engagement définitif à servir le Seigneur dans la pauvreté, l’obéissance, la chasteté,  et l’adoration tout au long leur vie. Cette cérémonie d’engagement qui marque la fin d’un cheminement de sept à huit ans de  vœux temporaires, s’est déroulée en présence des pasteurs de l’Eglise, des consœurs des professes du jour et des parents venus nombreux les soutenir pour cette étape décisive de leur vie.

 Au cours de la célébration, plusieurs rites se sont succédé. La présentation de la calebasse, de la bougie allumée,  l’invocation des Saints, la prononciation des vœux, le serment sur la bible et enfin la signature sur l’autel  sont entre autres les rites qui ont marqué cette célébration. Le don de la bible et  de la croix comme instrument de travail, par la sœur Rosalie ILBOUDO, supérieure provinciale des Sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie du Burkina-Niger- Togo, aura été l’acte consacrant  l’accueil définitif des trois sœurs dans leur congrégation. C’est toute heureuse que la sœur supérieure partage ses sentiments au terme de cette célébration: « C’est un sentiment de joie et de reconnaissance profonde à Dieu qui m’anime. Nous sommes dans un monde précaire où l’engagement définitif  s’appelle «  mettre la corde à son cou ». Donc si quelqu’un ose faire un engagement définitif avec Dieu, c’est là, la gratitude en la fidélité du Seigneur car sans son aide, nul ne peut faire cet engagement » a-t-elle confié, avant de les inviter à demeurer dans «  la confiance dans le Seigneur qui les a appelées, la persévérance dans la prière et l’adoration, en ayant une forte conviction dans la vie fraternelle. »

Monseigneur Joachin OUEDRAOGO évêque de Koudougou, tout en exprimant son action de grâce au Seigneur pour avoir envoyé des ouvriers à sa moisson, invite les trois sœurs à vivre ce qu’elles ont promis : « je sais que ce n’est pas facile,  dit-il, la vie consacrée mais quand on s’appuie sur Jésus Christ,  et qu’on lui demeure fidèle, qu’on l’aime, on trouve toujours les ressources nécessaires pour vivre les conseils évangéliques que vous venez de professer ». La sœur Marie Claire COMPAORE au nom des deux autres, tout en remerciant les pères évêques et tous ceux qui sont venus à la cérémonie des vœux perpétuels, rend grâce à Dieu pour ses bienfaits car selon elles, « cet engagement est une étape très importante de notre vie. Nous demandons à Dieu poursuit-elle, de nous accorder les forces nécessaires pour témoigner de notre engagement. Nous comptons toujours sur les prières de nos frères et sœurs pour pouvoir vivre ce que nous avons promis. »

Avec la célébration de ces vœux, on peut le dire, s’ouvre pour notre Eglise Famille comme une saison de vendange dans les maisons de formations puisque d’autres vœux et ordinations sacerdotales suivront dans les jours à venir.

Carine MEDA

Leave a Reply

Your email address will not be published.