ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE ORDINAIRE DES EVEQUES DU BURKINA ET DU NIGER

ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE ORDINAIRE DES EVEQUES DU BURKINA ET DU NIGER

Comme chaque année, la tradition a encore été respectée en cette dernière Assemblée Plénière ordinaire des évêques de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, consacrée à la vie des commissions épiscopales qui ont en charge la coordination de la pastorale sectorielle de l’Eglise au Burkina et au Niger. Intervenue ce mardi 8 juin 2021 au siège de la Conférence des évêques à Ouagadougou, la session d’ouverture de cette assemblée a été marquée par trois allocutions, précédées d’une prière faite par le Président de la conférence épiscopale, Mgr Laurent DABIRE, évêque de Dori. D’abord le mot de bienvenue de l’ordinaire du lieu, Philippe Cardinal Ouédraogo : « Comme nous le savons, notre pays le Burkina Faso vient de connaitre une fois de plus une attaque meurtrière, à Solhan, Seba, dans le Yaga, au Sahel.  Au nom de notre Eglise Famille de Dieu, nous présentons nos sincère condoléances à Mgr DABIRE, au diocèse de Dori, aux familles endeuillées et nous confions à la miséricorde de Dieu les victimes de Solhan et toutes les victimes des attaques terroristes ; victimes civiles et militaires, dans notre pays, ainsi qu’au Niger. Nous remercions le Saint Père, notre pape pour sa sollicitude et sa compassion manifestées à l’angélus de dimanche dernier à l’endroit de notre pays et des victimes et nous demandons à notre nonce apostolique d’être notre voix pour lui transmettre notre gratitude. » Citant le pape Jean-Paul II, dans sa lettre apostolique Novo ineunte (3) pour le nouveau millénaire, son éminence invite ses pairs à trouver les voies et moyens pour une redynamisation et une synergie renouvelée en vue de susciter un nouvel élan, un nouveau zèle pour la mission et la construction du royaume de Dieu.

Ce fut ensuite l’allocution du Nonce apostolique au Burkina Faso et au Niger, Mgr Michael Francis CROTTY. Il a d’abord transmis à l’assemblée un message de condoléances du Saint Père François, suite aux massacre de Solhan.  Ensuite il a communiqué aux évêques le calendrier du prochain synode des évêques qui aura lieu en octobre 2023, à Rome autour du thème suivant : «Pour une église synodale: communion, participation et mission.» Le pape ouvrira officiellement le processus synodal au Vatican les 9 et 10 octobre de cette année. Dans son discours d’ouverture, enfin, le président de la conférence épiscopale, Mgr Laurent, comme ses deux prédécesseurs, n’a pas manqué d’évoquer la mémoire des victimes du terrorisme, notamment celles massacrées récemment dans son diocèse de Dori : « Avant de rentrer en matière, la piété chrétienne nous commande de nous incliner sur la mémoire de toutes les personnes qui sont tombées sous les balles assassines des terroristes dans  nos deux pays, le Burkina Faso et le Niger depuis notre assemblée plénière  de février 2021 jusqu’à ces jours-ci où la barbarie s’est encore manifestée dans le massacre de  Solhan, dans la paroisse de Seba, diocèse de Dori : Plus de 150 morts dont quatre fidèles de la CCB [communauté chrétienne de base] de Solhan. Mgr Laurent a terminé son discours en annonçant d’autres points à l’ordre du jour de cette assemblée :  « Les nouvelles des diocèses, l’écoute de quelques personnes mandatées, les au revoir, la finalisation des nominations le baptême de la rue de la Nonciature : rue Benoît XVI, la messe pour le Père en la solennité du Sacré Cœur, protecteur du diocèse de Gaoua ; on fera un clin d’œil à l’évêque de Gaoua

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.