DISCOURS DU NONCE APOSTOLIQUE, MICAHEL CROTTY AU BATPEME DE RUE PAPE BENOIT XVI

 

Cérémonie de Baptême de « Rue Pape Benoît XVI »

 

Ouagadougou, 11 juin 2021

 

Allocution de

 

Son Excellence Mgr Michael F. Crotty

Nonce Apostolique au Burkina Faso et au Niger

_______________________

 

Éminence, le Cardinal Philippe OUEDRAOGO ;

Excellence, Mgr Laurent DABIRE, Évêque de Dori et Président de la Conférence Épiscopale du Burkina Faso – Niger ;

Chers confrères dans l’Épiscopat ;

Excellence, Monsieur le Ministre des Affaires Étrangères ;

Les leurs Excellences, Membres du Gouvernent ;

Les leurs Excellences, Chefs du Corps Diplomatique ;

Monsieur le Maire de la Commune de Ouagadougou ;

Madame la Maire de l’Arrondissement N° 12 ;

Messieurs les Maires des autres Arrondissements de Ouagadougou ;

Distingués Autorités et Personnalités Politiques, Administratives, Militaires et Paramilitaires, Coutumières et Religieuses, à vos titres, rangs et grades respectifs ;

Révérends Prêtres, Révérendes sœurs ;

Mesdames et Messieurs ; 

C’est avec une immense joie que je vous accueille ici aujourd’hui pour la cérémonie de baptême de cette rue devant la Nonciature Apostolique dédiée au Pape Benoît XVI. Je tiens à remercier Monsieur le Maire et la Commune de Ouagadougou pour l’honneur que vous nous faites en attribuant le nom du Pape Benoît XVI à cette Rue, en signe de reconnaissance envers ce Pape qui a érigé la Nonciature Apostolique à Ouagadougou le 12 juin 2007, et qui a nommé le même jour le premier Nonce Apostolique résident au Burkina Faso.

Avoir une mission diplomatique est à la fois une déclaration et un engagement à approfondir et à renforcer les relations bilatérales, et il n’y a pas de meilleure façon de le faire que d’être physiquement présent. En effet, les neuf mois qui ont suivi mon arrivée ici au Burkina Faso, la plus grande joie pour moi d’être le Représentant du Pape François est de le rendre présent partout où je vais. Une présence rendue possible par le Pape Benoît XVI qui a établi cette mission diplomatique du Saint-Siège au Burkina Faso et au Niger ici à Ouagadougou.

 

La cérémonie d’aujourd’hui m’offre une opportunité propice de remercier toutes les personnes qui ont fait de la décision du Pape Benoît XVI une réalité vivante.

 

En premier lieu, je souhaite rendre hommage à S.E. Mgr Vito Rallo, le premier Nonce Apostolique résident au Burkina Faso, pour avoir accepté le défi de construire la Nonciature Apostolique, qui a été solennellement inaugurée en 2015 après plusieurs années de construction.

En second lieu, je voudrais remercier le Gouvernement du Burkina Faso d’avoir mis à notre disposition avec bienveillance le terrain sur lequel est construit cette Mission diplomatique du Saint Siège. [Représentant du] Monsieur le Ministre des Affaires

Étrangères, veuillez accepter les remerciements renouvelés du Saint Siège.

 

Ce bâtiment derrière nous est un héritage vraiment durable qui a demandé les efforts de plusieurs personnes, et je tiens à remercier aussi l’architecte, les constructeurs et tous ceux qui ont participé à la construction de cette magnifique Nonciature Apostolique.

 

Dans le prolongement de cette rue, aujourd’hui dédiée au Pape Benoît XVI, se trouve le Rectorat de l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest. L’UCAO est une Université Internationale créée par la Conférence Épiscopale Régionale de l’Afrique de l’Ouest (CERAO) qui rassemble les membres des Conférences Episcopales de 16 pays d’Afrique de l’Ouest.  L’UCAO est présent au Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Sénégal et au Togo. Je suis personnellement heureux que le Siège de l’UCAO ait désormais pour son adresse physique le nom du Pape Benoît XVI, réputé pour son intelligence et sa vigueur intellectuelle, ainsi que pour son dévouement à la recherche de la vérité. Je profite de cette occasion pour saluer le Recteur et le personnel administratif de l’UCAO et j’espère que tous vos efforts académiques s’inspireront de l’exemple du Pape Benoît XVI. 

 

L’année 2020, sera à jamais associée à la pandémie de COVID19. Malheureusement, pour cette raison, deux anniversaires importants n’ont pas été marqués : les deux visites du Pape Jean-Paul II au Burkina Faso en 1980 et en 1990. Lors de sa visite à Ouagadougou le 10 mai 1980, le Pape Jean-Paul II a lancé son appel pour le Sahel. Cet appel a donné naissance en 1984 à la Fondation Jean-Paul II pour le Sahel qui a son siège ici à Ouagadougou.

Sont ici présents le président actuel de la Fondation, S.E. Mgr Lucas SANON, l’Évêque de Banfora, le Secrétaire général et le personnel administratif de la Fondation. Je les remercie pour tout leur travail dans la poursuite de l’importante mission de la Fondation qui est d’aider les populations du Sahel à lutter contre les défis de la désertification et de la sécheresse. L’œuvre de la fondation, selon le cœur de Saint Jean-Paul II, représente les meilleurs idéaux de l’Église Catholique, pour répondre aux besoins humanitaires sans distinction de race ou de religion.

 

Encore une fois, j’exprime ma gratitude à vous tous qui avez bien voulu rehausser de votre présence cette cérémonie. Je souhaite que ces liens entre nous produisent des fruits en faveur de la Paix et de la réconciliation pour notre monde. Merci de votre attention.

Leave a Reply

Your email address will not be published.