LE CARDINAL PHILIPPE OUÉDRAOGO ORDONNE POUR LA PREMIÈRE FOIS DE SA VIE, 22 NOUVEAUX PRÊTRES !

Le cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou, a ordonné 22 prêtres en sa cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception, l’après-midi du samedi 3 juillet 2021. Une première, dont il se réjouit à la fin de la messe : « Je suis dans l’archidiocèse de Ouagadougou depuis 12  ans,  mais c’est la première fois que j’ordonne 22 prêtres. Alors, gloire soit rendue donc à Dieu pour ce don merveilleux du sacerdoce ministériel. Je leur disais, qu’ils s’évertuent d’être vraiment des amoureux de Jésus. S’ils aiment Jésus, s’ils aiment l’Eglise, leur apostolat sera fructueux, au bénéfice de l’Eglise Famille de Dieu, au bénéfice du monde entier. » Après avoir insisté, dans son homélie sur les trois conseils évangéliques comme signes concrets de l’identification du prêtre au Christ, et expression de son don total pour l’Eglise et sa mission, le cardinal Philippe a renouvelé aux ordinands, l’appel à la sainteté, parce que, souligne-t-il, c’est elle qui  vérifie la qualité de la consécration du prêtre à Dieu. Car, poursuit son éminence : « La sainteté du ministre participe à l’efficacité des actes du ministère. » En somme, indique le Cardinal : « être prêtre, c’est être uni au Christ » Il a invité les nouveaux prêtres à épouser le concept d’UBUNTU, terme bantu qui signifie  »je suis parce que vous êtes ».  « Appliqué à notre contexte sacerdotal, je vous invite à être des prêtres vivant et agissant dans l’unité, la solidarité et la communion. Car l’Eglise ou toute société ne  peut avancer qu’en renforçant les liens de communion entre ses membres »

De ces 22 nouveaux ordonnés, 8 sont diocésains, 9 au compte de l’Ordre des Serviteurs des malades, (Camilliens), 3 de la Congrégation du Très saint Rédempteur, les deux derniers appartenant l’un à la Petite Œuvre de la divine Providence, Don Orione et l’autre  à la Congrégation des Missionnaires du Sacré-Cœur. Avec une telle diversité, on comprend qu’il y ait eu une participation de prêtres et de laïcs, jamais égalé, du Ghana, du Niger, de la Côte d’Ivoire, du Nigéria, du Sénégal, et, bien entendu des diocèses du Burkina Faso.

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.