L’ETAT BURKINABE REMET 100 TONNES DE VIVRES A L’EGLISE POUR LES PAUVRES

En fin de semaine dernière, le Gouvernement burkinabé, à travers le Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille, a remis,  au Secrétariat Général de l’Organisation Catholique pour le Développement et la  Solidarité (OCADES Caritas) Burkina, 100 tonnes de vivres, composés de 40 tonnes de Maïs et 30 tonnes de sorgho, 20 tonnes de riz et 10 tonnes de haricots au profit des personnes vulnérables.  Pourquoi un tel don ? Explications de Madame Ilboudo-Marchal Laurence : «Vous savez, l’OCADES Burkina reste un partenaire de l’Etat pour nous aider à atteindre nos objectifs. Et que l’OCADES travaille dans le soutien aux populations et aux couches vulnérables. L’OCADES travaille dans toutes les 13 régions du Burkina Faso, et à travers cet outil chrétien, nous sommes là pour contribuer, ne serait-ce qu’un peu, à les soutenir  pour accompagner ces couches vulnérables ». Mgr Léopold OUEDRAOGO, évêque auxiliaire de Ouagadougou qui a représenté la conférence épiscopale à cette remise de vivres, exprime la reconnaissance de celle-ci au gouvernement burkinabé qui permet ainsi à l’Eglise d’être une main secourable auprès de tant de nécessiteux : « Le présent don va permettre aux diocèses, à travers les Secrétariats exécutifs de l’OCADES CARITAS BURKINA, de voler au secours de certaines couches sociales de notre population. Ces vivres iront soulager les souffrances des victimes de la crise sécuritaire et de la crise sanitaire ; soulager les souffrances de tous ceux qui ont faim, sans distinction de religion, d’opinion ou de région. Grand merci au gouvernement ; un merci qui monte du fond de nos cœurs. » Selon la ministre Laurence, ce premier lot n’est pas le dernier : « Au fur et à mesure que l’Etat va renflouer son stock de vivres nous allons [en] mettre  à la disposition de l’ OCADES pour qu’elle puisse nous aider à atteindre les couches qui sont les personnes vulnérables pour que personne ne puisse mourir ou crier de faim au Burkina Faso. »

Paul DAH

Leave a Reply

Your email address will not be published.